Royale Union Sportive GIVRY : site officiel du club de foot de Flamierge - footeo

Après Givry - Sprimont: Francois Pierre-Antoine

18 décembre 2018 - 11:56

François a écœuré les ailiers sprimontois

L. M. - L'Avenir

François a écœuré les ailiers sprimontois

Pierre-Antoine François a un pied dans le troisième but de Givry dimanche. ÉdA – 40803515108

Pierre-Antoine François a livré un match très solide face aux ailiers de Sprimont. L’ancien bertrigeois monte en puissance.

Un thermomètre légèrement au-dessus de la barre symbolique du zéro degré, un terrain recouvert d’une petite couche de neige, rien de bien grave pour Pierre-Antoine François. Pendant que certains enfilaient leur maillot après avoir mis un sous-pull thermique et un autre t-shirt par-dessus, Pierre-Antoine François jouait en courtes manches et sans gants. « Ce n’est pas un temps qui me fait peur, sourit l’intéressé. Je suis un Ardennais. Jouer sur un terrain pareil, cela ne me dérange pas. J’ai connu des hivers à Champlon, donc je connais ce genre de situation (rires). Nous sommes des footballeurs, pas des danseuses. Même si jouer sur une belle surface est plus agréable.»

Si tout Givry a réalisé une belle prestation ce dimanche, Pierre-Antoine François a peut-être été encore un peu meilleur que les autres. Demandez donc à Aksu et à Wanderson ce qu’ils en ont pensé. À tour de rôle, les deux ailiers ont tenté de mettre la misère à l’ancien joueur de Champlon. Mais les deux sont rentrés aux vestiaires la queue entre les jambes, sans jamais avoir su faire trembler Pierre-Antoine François. «Je pense avoir livré un match correct, commente modestement l’intéressé. C’est vrai que les ailiers ne sont pas souvent passés. Sur les deux côtés d’ailleurs. Mais bon, c’était un terrain qui ne devait pas trop leur convenir.»

En forme défensivement, Pierre-Antoine François a également un pied dans le troisième but de ses couleurs. C’est en effet lui qui adresse la longue transversale dans la course de Baillet. «C’était la consigne du coach, explique Pierre-Antoine François. Il fallait jouer rapidement vers l’avant et lancer des ballons dans le dos des défenseurs. Le deuxième but tombe également de cette manière.»

Sur le banc lors des quatre premières journées de championnat, Pierre-Antoine François a ensuite pris son envol dans cette équipe de Givry. La preuve, sur les cinq dernières sorties des Canaris, celui qui évolue devant la défense ou sur un côté était titulaire à quatre reprises. « Je ne suis pas indiscutable, mais j’essaye de faire mes matches, commente Pierre-Antoine François. J’ai un peu plus de 50% de temps de jeu et je veux profiter de chaque minute donnée.»

Givry passera les fêtes en tête. Déjà assurés de jouer le tour final, grâce au gain de la tranche, les hommes d’Éric Picart ont déjà réussi leur saison. «Le titre? Personne n’en parle sérieusement, avoue Pierre-Antoine François. Nous verrons où nous en sommes à cinq matches de la fin. Des équipes qui ont des coups de mou au 2e tour, cela se voit fréquemment. Donc, ne nous mettons pas la pression.»

Commentaires