Royale Union Sportive GIVRY : site officiel du club de foot de Flamierge - footeo

Avant Givry - Habay

13 janvier 2018 - 15:16

Hinck n’est pas encore prêt

Hinck n’est pas encore prêt

Jérôme Hinck souffrait du ménisque et a été laissé au repos pendant deux mois. ÉdA Mathieu Golinvaux

Après deux mois et demi d’absence, Jérôme Hinck est proche d’un retour sur la pelouse.

S’il s’estime un peu court pour débuter, son coach pourrait lui réserver une surprise.

«En tout cas, je ne pourrais pas tenir une rencontre, note le capitaine des Canaris. Je n’ai pas joué une seule minute depuis très longtemps et j’ai seulement foulé la pelouse jeudi. Le reste, des séances assez physiques en salle. Je veux bien aider l’équipe, mais je ne suis pas prêt du tout. Je sais aussi que si tout le monde avait été présent, je n’aurais sans doute pas fait partie du groupe, mais vu les absences, le coach n’a pas le choix. »

«Boule» souffrait du ménisque et a donc opté pour du repos pendant plusieurs semaines. Il ne ressent plus aucune gêne et est prêt pour le deuxième tour.

«J’ai envie de rejouer, mais pas de brûler les étapes, poursuit-il. En plus, l’équipe a bien tourné pendant mon absence. Ce neuf sur neuf a soulagé tout le monde. Si nous n’avons pas vraiment paniqué pour le maintien, on était méfiant. Là, je pense qu’on peut regarder vers le haut même si dans cette série, tout est possible. »

Givry n’est qu’à sept unités de la deuxième place occupée par Visé, mais ne compte que neuf points d’avance sur le barragiste également, Jérôme Hinck a donc raison de se méfier malgré tout.

L’ancien soulier d’or était titulaire à l’aller face à Habay, Givry s’était imposé 0-2.

« Mais un nul aurait été plus logique, avoue-t-il. Les deux équipes sortaient d’un zéro sur six et ne respiraient pas la grande forme. Si je suis surpris par le parcours d’Habay? C’est un montant qui doit trouver le rythme. Il y a des joueurs de qualités et je pense qu’Habay va s’en sortir.»

Les Habaysiens veulent se relancer à Givry

J. R., J.-M. P. - L'Avenir
  Les Habaysiens veulent  se relancer à Givry

Lambert et Dupuis à la lutte au match aller. Deux pions importants qui ne seront pas sur le terrain à Givry ce samedi. ÉdA – 302218849297

Une soirée, deux derbys. Bertrix – Mormont et Givry – Habay-la-Neuve, ce samedi, auront surtout la course au maintien pour toile de fond. Givry - Habay-la-Neuve : Samedi, 20 h

Givry et Habay avaient terminé l’année 2017 sur une bonne note, avec neuf sur neuf pour les Canaris et cinq sur neuf pour les Habaysiens.

2018 a moins bien débuté pour Habay qui a perdu 1-3 face à Aische le week-end dernier. Un revers qui laisse les Gaumais dans une position peu enviable en bas de tableau. De son côté, Givry n’a pas encore joué en 2018 et reprend à domicile avec ce derby.

 Publicité 

« Je ne pense pas que le fait qu’Habay ait joué la semaine passée puisse avoir une influence, avance Éric Picart, l’entraîneur de Givry. En décembre, nous avions dû annuler des entraînements, aller en salle et pourtant nous avons gagné trois fois d’affilée. Cette fois, nous avons pu aller sur le terrain une fois jeudi, alors que nous avons privilégié la salle avant pour travailler dur. Physiquement, les joueurs sont prêts.»

Éric Picart doit néanmoins composer avec un effectif amoindri puisque six joueurs du noyau sont absents. Maxime Lambert, le meilleur Canari du premier tour, est suspendu.

«Je préfère qu’il recommence à zéro carte et ne soit plus suspendu jusqu’en fin de saison, ajoute Éric Picart. Il faut que je m’adapte sans lui, dans un autre système peut-être. N’oublions pas l’absence de Toussaint aussi, il a été excellent en fin 2017.»

Le T1 de Givry récupère néanmoins Hatert et Hinck qui ont peu joué cette saison. «Mais peut-être que l’un d’eux va débuter, ou les deux dans un rôle bien précis, avoue-t-il. Villalba est à peine rentré d’Argentine, mais il est prêt et devrait commencer la partie

Si Givry est bien parti pour poursuivre à ce niveau, l’avenir d’Habay n’est pas encore assuré. Pourtant, Éric Picart espère que son adversaire du week-end va se sauver. «Avec la réforme annoncée et l’arrivée des espoirs des clubs pros, il faudra forcément un élagage, explique Éric Picart. Il faut que les clubs de la province se sauvent et je crois qu’il ne faudra pas hésiter à s’entraider à un moment donné. Pour ne pas devenir davantage le parent pauvre du foot belge, il faut que tous les clubs se maintiennent. » N’attendez pas pour autant de cadeaux ce week-end.

Le plus mauvais match d’Habay

Même sans cadeau, Habay-la-Neuve compte bien se relancer à l’occasion de ce derby. «Les gars ne méritaient pas de perdre contre Aische et je suis déçu pour eux, lance Jean-Luc Manand, pas mécontent de la prestation globale de ses ouailles. Quand on voit cette équipe d’Aische, qui occupe la 3e place du classement, on se demande ce qu’on fait là-bas derrière… On a commis trois erreurs, qui se sont payées cash. Il ne faut pas tout gommer de ce match, mais on doit éliminer ces erreurs. Il faut absolument essayer de les corriger, sinon on sera descendant avec des résultats comme celui-là.»

Plus de rigueur et de concentration derrière. Et plus d’efficacité en zone offensive. C’est le même discours depuis l’entame du championnat. En dehors de cela, la manière était là contre Aische. Il n’y a pas grand-chose à changer. «On doit faire attention de bien rester en place, de ne pas ouvrir trop d’espace à l’adversaire, sinon il en profite. »

Givry ne laisse pas un bon souvenir aux Gaumais, battus 0-2 à l’aller. «Notre plus mauvais match de la saison, rappelle le coach habaysien. Trois tirs n’étaient pas passés loin et cela aurait tout changé. Les gars de Givry ne méritaient pas plus que nous de gagner. Ils avaient peut-être un peu plus d’engagement, ça, oui. Ils étaient un peu plus dans le derby que nous. C’est tout.» Un constat à retenir pour ce week-end. «Ce sera à nous d’être présent et concentré. Il y a des absents à Givry, oui, comme toutes les semaines. On n’est pas au complet non plus. Moi, je me méfie de tous les joueurs, de toute façon. »

Les Habaysiens ne pensent qu’à la victoire et pas aux rencontres qui vont s’enchaîner d’ici la fin du mois de janvier, puisqu’ils ont deux matches de retard à rattraper. « Physiquement, il n’y aura pas de problème, estime Jean-Luc Manand. On est bien, on l’a vu contre Aische. Il va falloir gérer les matches. On doit essayer de gagner à Givry pour quitter la zone rouge. Et le match suivant sera tout aussi important. Il faut prendre les trois points, d’autant que nous aurons peut-être encore des matches remis, avec la neige annoncée la semaine prochaine. Pour être bien dans sa tête, il faut rester sur une victoire. Psychologiquement, les gars sont mieux quand ils gagnent et ils ont envie de travailler.»

Commentaires

ACFF LABEL JEUNES

label 2.png

MATCHS DU W-E

D3 ACFF B

25/02 15:00   Stockay -   Aywaille    
 
25/02 15:00   Mormont -   Cointe    
 
25/02 14:30   Tilleur -   Visé    
 
24/02 20:00   Longlier -   Herstal    
 
25/02 15:00   Aische -   Givry    
 
25/02 15:00   Verlaine -   Namur    
 
25/02 15:00   Habay-la-neuve -   Huy    
 
25/02 15:00   Richelle -   Bertrix