Avant Compogne - Givry B

10 mars 2017 - 21:18

DIVISION III PROVINCIALE F

Compogne, le sacre de la meilleure défense du pays

Aurélien Dominique est le gardien le moins battu en Belgique cette saison, toutes provinces et divisions confondues.
Aurélien Dominique est le gardien le moins battu en Belgique cette saison, toutes provinces et divisions confondues.-ÉdA – 21755990355

Compogne n’est plus qu’à 90 minutes du sacre.Le derby communal contre Givry B, dimanche, est le moment idéal pour faire la fête.

Compogne - Givry B : Dimanche - 15 h

Douze points, c’est l’écart qui sépare Compogne de son dauphin, Mageret, à cinq matches de la fin du championnat. Le leader, qui compte actuellement cinq victoires de plus que son poursuivant, peut donc déjà décrocher le titre ce dimanche en s’imposant dans le derby communal face à Givry B. Une perspective qui enchante évidemment les Compognards et notamment Aurélien Dominique, le capitaine portier qui s’est le moins retourné cette année en province de Luxembourg. «C’est sûr qu’on apprécie beaucoup de monde à Givry, confirme celui qui n’a concédé que sept buts depuis le début de championnat. Faire la fête avec des garçons que l’on connaît, à la maison qui plus est, ce serait vraiment l’idéal. Mais on doit encore gagner ce match et il faudra rester sérieux, car ce ne sera pas facile.»

Dimanche pourrait donc être l’épilogue attendu de ce qui ressemble depuis le début, de l’extérieur, à un long fleuve tranquille pour Compogne. Faut-il rappeler que les hommes d’Éric Calay n’ont abandonné que deux unités (0-0 à Bonnerue) dans ce championnat? Mais Aurélien Dominique l’assure: non, cela n’a pas été une simple promenade de santé pour son équipe. «En début de saison, lorsqu’on s’entraînait deux fois par semaine, on était en très bonne forme et on dominait nos adversaires sans trop être inquiétés, dit-il. Mais on est repassé à une séance hebdomadaire en septembre et la fin du premier tour a été plus compliquée. On a émergé difficilement à plusieurs reprises. Ceci s’explique par le fait que les conditions de jeu étaient sans doute plus compliquées et qu’on était un peu moins affûté, mais aussi par le fait qu’on était de plus en plus attendu. Après, il est clair qu’on a une magnifique équipe, avec beaucoup d’expérience et de qualités. On a la chance de pouvoir compter sur des anciens joueurs de P1 et même de Promotion. C’était notre force cette saison.»

«Encaisser moins de dix buts»

Les statistiques parlent d’elles-mêmes: 85 buts inscrits pour seulement 7 encaissés. Avec 0,34 but concédé en moyenne par match, Compogne a l’arrière-garde la moins perméable de… Belgique! Autant dire que derrière la solide charnière formée par Stuart Lapraille et Mathieu Dumont, Aurélien Dominique s’est par moments retrouvé au chômage technique. Les Georges Mathieu, Dimitri Cornet, Bernard Georges, Steven Flamme, Éric Calay et Antonin Seron sont les autres éléments de cette défense. «Je n’ai pas eu beaucoup d’arrêts à sortir cette année et cela m’a permis de découvrir un autre rôle, avance celui qui termine sa neuvième saison de rang en équipe première à Compogne. Je participe beaucoup plus au jeu et guide davantage mes coéquipiers. Est-ce frustrant? Non. Avec Mathieu et Stuart, on s’est même fixé l’objectif de ne pas prendre plus de dix buts. Un objectif qui nous permet de rester concentrés tout le match, même quand on est ultra-dominateur.»

2002, année du dernier titre

Aurélien Dominique est sur le point de vivre son premier titre avec les Bleus et donc de retrouver la 2e provinciale, qu’il a quittée en 2014. «Ce serait mon premier titre avec Compogne et cela me fait évidemment plaisir puisque les montées de P3 en P2 et de P2 en P1, je les avais connues en tant que supporteur (NDLR, Compogne a décroché le titre en P3 en 2002, puis est monté en P1 en 2005, avec Pascal Leboutte à la barre). Ces dernières années, j’ai participé six fois au tour final sans parvenir à me hisser à l’échelon supérieur. Cette fois, on monte avec une bande de potes. Un savant mélange entre des anciens, qui aspirent à prendre du recul et à se consacrer davantage à leur famille, et des jeunes qui ont encore tout à prouver et qui ont faim de foot. La P2? Comme tout promu, on visera d’abord le maintien, mais je suis convaincu qu’avec les qualités qui sont les nôtres, nous pourrons vivre une saison relativement tranquille.»

Commentaires

août
août
août
août
août