Avant Givry - Meux

18 février 2017 - 09:41

«On doit tout ou presque à Éric Picart»

Philippe Huberty a une priorité pour l’an prochain: conserver son staff.
Philippe Huberty a une priorité pour l’an prochain: conserver son staff.-ÉdA – 30362318390

Givry - Meux : Samedi - 20 h

Philippe Huberty, responsable sportif de Givry, après six matchs sans revers, votre équipe vient de perdre deux fois d’affilée, cela vous inquiète?

Non. L’équipe a très bien joué face à l’Olympic avec une bonne organisation et des occasions. Nous avions l’emprise sur le jeu. Une semaine plus tôt face à La Louvière, c’était moins bien, mais tout à fait correct. Prendre un point à l’Olympic aurait été bon pour le moral, mais la manière était bonne, donc pas d’inquiétude.

Givry a grandi depuis le début de saison?

Évidemment, on ne signe pas une série de six matchs sans perdre par hasard. On a rivalisé face à certains ténors et on a même gagné au FC Liège.

Qu’est-ce qui a changé?

Le groupe s’est mis au niveau de la série par l’organisation et le système mis en place par Éric Picart. Je n’ai pas peur de dire que c’est lui qui est la clé de nos résultats. Bien sûr, nos joueurs ont des qualités, mais elles sont mises en valeur par ce que met en place Éric Picart. On lui doit toute cette progression ou presque. Dans cette série, tout se joue sur des détails et notre coach y est très attentif. Il faut boucher les espaces défensifs par différentes courses et les joueurs les respectent à la lettre. La semaine dernière, on n’a pas laissé respirer cette équipe de l’Olympic. À l’aller, on n’y était pas arrivé, résultat on avait perdu 5-1. Cette fois, on a rivalisé. Le groupe a grandi sous Éric Picart.

Mais avec 20 buts, Givry est toujours la plus mauvaise attaque de la série.

Samuel Bodet l’a encore dit dans vos colonnes cette semaine, avec un Guillaume Legros, nous serions dans le top 5. Je suis d’accord avec lui, mais on n’a pas les moyens de se payer un joueur de ce niveau. Puis Résibois est bien revenu depuis plusieurs semaines, dommage cette blessure qui le coupe dans son élan. Je vois aussi que Copette travaille énormément à l’entraînement. Et Leva marque pas mal. Mais les deux premiers cités sont capables d’en planter quelques-uns.

Par contre, la défense a rassuré ces derniers temps. La concurrence y est pour beaucoup?

Oui, cela joue évidemment. Tous sont capables d’y jouer, mais certains sont plus forts que d’autres. Mais l’organisation est en place et les joueurs, qui changent parfois, sont de plus en plus solides. Cette fois, Jordan Feltesse revient, cela donne encore une solution supplémentaire.

Un dégraissage du noyau

La victoire est obligatoire face à Meux?

Un point, ce ne serait pas mauvais non plus et une défaite ne serait pas la fin du monde. On aborde trois rencontres très importantes (Meux, Waremme et Solières) et il faut engranger.

Avez-vous songé à ce qui pourrait arriver en cas de descente en D3?

On va tout faire pour se maintenir, mais oui, cela pourrait arriver. Je vais sonder les joueurs dans les deux à trois semaines qui arrivent. Avec l’idée qu’on sera toujours en D2, mais si on descend, on jouera la tête directement.

Avec beaucoup de changement dans le noyau?

J’espère que non. Mais il n’y aura plus 22 joueurs, mais 17 dans le noyau + 1 ou 2 U21. Le staff est au courant. Éric Picart me dira ceux qu’il veut garder puis on dressera une liste de profils qu’il nous faut. Mais il est déjà acquis que certains s’en iront puisqu’on va passer de 22 à 17.

Vous avez des priorités?

L’objectif numéro 1 est de garder le staff au complet. Je vois ce qu’il se fait ailleurs et le club a la chance d’avoir des mecs comme çà. Ils sont compétents, intelligents et bossent comme des fous.

Il faudra aussi un remplaçant à Samuel Bodet?

J’ai déjà activé plusieurs pistes. Je ne me fais pas de mouron à ce sujet, on trouvera.

Commentaires

août
août
août
août
août

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 18 Supporters