Après Givry - La Louvière

7 février 2017 - 12:17

Lherbier : «Pris à la gorge sans réaction»

Clément Lherbier, arrivé de France, est à Givry depuis un an.
Clément Lherbier, arrivé de France, est à Givry depuis un an.-ÉdA – 301473785053

Clément Lherbier et les Canaris ont vécu un début de match délicat face à La Louvière. Le défenseur français a des regrets.

Clément Lherbier, défenseur central, comment expliquez-vous ce début de match catastrophique de vos couleurs face à La Louvière?

Les Loups nous ont pris à la gorge d’entrée de jeu et nous n’avons pas su réagir. Pourtant, nous étions prévenus. Le plus regrettable, c’est cette occasion de revenir à 1-1 juste avant le 0-2. Si on marque là, cela change toute la donne du match.

Et les deux buts étaient évitables non?

Oui, sur le premier, il y a une erreur de communication, on se retrouve en infériorité sur un joueur et puis je me fais dribbler par un joueur très vif. Sur le deuxième, on décide d’inverser deux marquages et je laisse Lazitch à Jonathan Schinckus, on ne s’attendait pas à ce qu’il soit si bon de la tête, et il y a goal. Contre Liège, on a eu 30 corners contre nous pour un but encaissé et ici, c’était goal sur le premier corner.

La suite était cousue de fil blanc, non?

Oui, La Louvière n’avait plus qu’à nous attendre bas dans le jeu en nous laissant le ballon. Et notre adversaire a bien fermé les angles de passes pour ne pas concéder d’occasions. C’est exactement ce qu’on avait fait à Liège, cette fois, cela s’est retourné contre nous.

Vous avez des regrets?

Oui car il y avait une belle opération à faire. Nous restions sur une série de bons résultats et le terrain devait nous avantager, on a raté une belle occasion.

Les absences (Remy, Billion, Toussaint, Hatert, etc) et les changements qui en ont découlé peuvent-ils expliquer cette prestation?

Non, il ne faut pas se retrancher derrière cette excuse. Nous sommes dans le noyau et nous sommes donc tous capables de jouer à ce niveau. Si Jérôme Hinck a été moins bon, c’est aussi parce que Dylan Remy n’était pas à ses côtés. Julien Robinet n’avait pas encore joué à cette place cette saison. Mais les deux buts n’ont rien à voir avec ces absences. D’accord, la paire que j’ai formée avec Maxime Gourmet en défense centrale n’a pas été brillante. Mais c’est toute l’équipe qui a sombré en début de rencontre.

Et physiquement, vous avez tenu le coup avec vos adducteurs sur ce terrain gras?

Ce lundi, cela n’a pas été évident pour aller au boulot. Malgré les deux mois d’arrêt, la douleur n’est pas encore partie. Je me suis peu entraîné ces derniers temps, la faute à cette douleur, mais aussi au boulot. Ce n’est pas correct vis-à-vis de mes équipiers, mais je n’ai guère le choix.

Cela pourrait vous pousser à quitter le club?

Non, je me plais bien, le groupe est agréable et le niveau est très bon. On a affronté Onhaye la semaine passée en amical. La différence est énorme et je n’ai pas envie de descendre. Même si je réside désormais à Liège et que les trajets sont parfois longs, je ne me vois pas partir ailleurs.

Vous évoluez désormais comme défenseur central alors que vous étiez plutôt médian défensif avant, quel poste préférez-vous?

Étant donné mon manque d’entraînement, la place de défenseur central me correspond mieux. Je peux gérer davantage les efforts. Puis, j’ai été formé à cette place lors de mon séjour à Sedan.

Commentaires

août
août
août
août
août

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 18 Supporters