Acren - Givry

9 janvier 2017 - 12:10

«L’organisation, le mot d’ordre»

Au jeu de l’interview, du côté de Givry, c’est le T2 Bernard Jadin qui s’y collait, lui qui avait assuré la reprise des entraînements, le coach principal Éric Picart étant parti en Nouvelle-Zélande voir son fils.

Il l’a joué modeste: «Trois points grâce à mon travail? Non, pas du tout! C’est le travail de tout un groupe. Le but était de bien recommencer l’année et avec ces trois unités, c’est chose faite! Ce succès va nous faire du bien au classement, alors qu’on était un peu dans le flou, car on n’a pas su s’entraîner comme on le souhaitait avec la météo des derniers jours! On a très bien commencé le match, avant de prendre un but sur une action initiée par Garcia Dominguez, l’homme qu’on devait tenir à l’œil. Mais on est resté organisé. C’était notre mot d’ordre. On voulait aussi éviter les longues chevauchées de Houzé et le jeu en profondeur d’Ihou. On l’a bien fait et, cerise sur le gâteau, on s’est montré efficace devant en profitant de nos corners pour marquer à trois reprises. Ce genre de chose ne nous est jamais arrivé, en fait.»

Bodet: «On s’est montré solidaire»

En sortant deux arrêts à 1-1 devant Houzé et Ihou, le gardien Samuel Bodet a fait plus que son boulot, même s’il avait du mal à dire le contraire: «Je ne fais que mon travail. On prend trois points importants. Ils sont bienvenus dans la course au maintien. Disons que notre long déplacement est rentable et que le retour sera moins ennuyeux. C’était un match agréable pour une reprise avec pas mal d’engagement. On s’est montré solidaire face à des joueurs qui, on le savait, sont plus techniques que nous. Au niveau de la maîtrise du ballon, ils ont plus de qualités, mais on n’a rien lâché et, même mené au score, on a réagi de belle manière, profitant des phases arrêtées pour faire la différence. Le coach a dit que ça n’arrivait jamais? Pas faux, mais c’est même marquer trois buts qui ne nous arrive jamais cette saison… Ça a tourné en notre faveur, c’est tant mieux, car la suite du programme ne s’annonce pas simple. On a toutefois prouvé qu’on a de la qualité dans le groupe et qu’on a des armes à faire valoir pour assurer notre maintien dans cette division.»

Givry entame l’année en fanfare

L’image est trompeuse. Ce sont Robinet et les Givrytois qui ont émergé sur corners, hier après-midi.
L’image est trompeuse. Ce sont Robinet et les Givrytois qui ont émergé sur corners, hier après-midi.-ÉdA – 301623381720

Les Canaris étaient menés 1-0, hier après-midi à Acren. Avant de faire la différence via trois buts marqués sur corner.

Acren-Less. - Givry : 1 - 3

La nouvelle année démarre on ne peut mieux pour Givry, qui a été chercher une victoire capitale hier après-midi dans le Hainaut.

Avant le début de la partie, l’entraîneur hennuyer Steven Hilaerts se méfiait d’une équipe de Givry classée plus bas que la sienne, mais qui avait bien fini son année, engrangeant neuf points lors de ses six dernières sorties: «Pour une équipe de seconde partie de tableau, c’est un très bon bilan et ça veut dire qu’elle est en forme et en confiance», confiait le coach de la REAL (Royale Entente Acren Lessines).

Et au vu de l’entame de match des visiteurs, il avait bien raison. Les joueurs de Givry sont plus conquérants et ils offrent plus de hargne dans les duels. Ils ne tardent pas à se montrer dangereux: Rémy oblige Van Den Eynde à se détendre sur une reprise suite à un centre de Résibois. C’est ensuite Hinck qui envoie un coup franc excentré sur la barre: cela chauffe pour les Acrenois! Mais ces derniers se reprennent après ces dix minutes de flottement. Garcia Dominguez met la pagaille dans la défense, le cuir revient à Tresignie qui place à côté. Phase identique un peu plus tard avec, cette fois, Pottiez qui force le passage pour voir le ballon revenir dans les pieds d’Ihou dont l’essai flirte avec le poteau! Ce n’est que partie remise pour les locaux qui ouvrent la marque à la 24e quand Garcia Dominguez s’amuse avec son opposant pour ensuite isoler Ihou qui n’a plus qu’à glisser la balle au fond du but: 1-0! Givry ne s’en laisse pas compter et termine mieux le premier acte que son adversaire. Après que Leva n’ait touché le montant, Toussaint est à la réception d’un corner de ce même Leva pour faire 1-1 à la 44e.

Bodet décisif à la reprise

La reprise est pour les Acrenois qui héritent de plusieurs possibilités. Une combinaison Ihou-Toussaint arrive vers Houzé, dont le tir croisé est dévié du bout des gants par Bodet. Habsaoui, isolé, envoie une tête au-dessus du but sur un corner de Houzé. Ihou galvaude à son tour lorsqu’il ne peut mettre à profit un service de Toussaint. L’attaquant se heurte d’abord à la sortie de Bodet, puis il frappe à côté.

Ces alertes redonnent un coup de fouet aux «Jaune et noir» de Givry qui, après avoir contraint Van Den Eynde à deux parades, prennent les devants par Gourmet. Le corner de Hinck arrive sur le front du défenseur qui s’élève plus haut que tout le monde: 1-2 à la 71e.

Mayele et Varez sont proches de l’égalisation mais le premier est contré par Bodet, alors que le tir du second est contré et file au-dessus de la transversale. À neuf minutes du terme, la REAL, qui court après le score, est sévèrement sanctionnée par l’arbitre. La rouge est brandie à Habsaoui, pourtant pas le dernier homme sur la phase, qui avait accroché Leva. La messe est dite et Acren boit le calice jusqu’à la lie avec le 1-3 de Billion à la 87e sur un nouveau… corner.

Brouillard complet sur phases arrêtées

Garcia Dominguez avait jouéles ouvre-boîtes en délivrant l’assist du 1-0 pour Ihou mais Acren a flanché par la suite.
Garcia Dominguez avait jouéles ouvre-boîtes en délivrant l’assist du 1-0 pour Ihou mais Acren a flanché par la suite.-ÉdA – Jean-Luc Boitte – 301623384045

Les Acrenois ont mené au score mais ont perdu, la faute à des absences sur des phases arrêtées… Les trois buts de Givry sont tous tombés sur corner.

Acren-Less. - RUS Givry : 1 - 3

Avant le début de la partie, Steven Hilaerts se méfiait d’une équipe de Givry classée plus bas que la sienne mais qui avait bien fini son année, engrangeant neuf points lors de ses six dernières sorties: «Pour une équipe de seconde partie de tableau, c’est un très bon bilan et ça veut dire qu’elle est en forme et en confiance», confiait le coach de la REAL. Et au vu de l’entame de match des visiteurs, il avait bien raison. Les joueurs de Givry sont plus conquérants et ils offrent plus de hargne dans les duels. Ils ne tardent pas à se montrer dangereux: Rémy oblige Van Den Eynde à se détendre sur une reprise suite à un centre de Résibois. C’est ensuite Hinck qui envoie un coup franc excentré sur la barre: cela chauffe pour les Acrenois! Mais ces derniers se reprennent après ces dix minutes de flottement. Garcia Dominguez met la pagaille dans la défense, le cuir revient à Tresignie qui place à côté. Phase identique un peu plus tard avec, cette fois, Pottiez qui force le passage pour voir le ballon revenir dans les pieds d’Ihou dont l’essai flirte avec le poteau! Ce n’est que partie remise pour les locaux qui ouvrent la marque à la 24e quand Garcia Dominiguez s’amuse avec son opposant pour ensuite isoler Ihou qui n’a plus qu’à glisser la balle au fond du but: 1-0! Givry ne s’en laisse pas compter et termine mieux le premier acte que son adversaire. Après que Leva n’ait touché le montant, Toussaint est à la réception d’un corner de ce même Leva pour faire 1-1 à la 44e.

La reprise est pour les Acrenois qui héritent de plusieurs possibilités. Une combinaison Ihou-Toussaint arrive vers Houzé dont le tir croisé est dévié des bouts des gants par Bodet. Habsaoui, isolé, envoie une tête au-dessus du but sur un corner de Houzé. Ihou galvaude à son tour lorsqu’il ne peut mettre à profit un service de Toussaint. L’attaquant se heurte d’abord à la sortie de Bodet, puis il frappe à côté. Ces alertes redonnent un coup de fouet aux «Jaune et noir» de Givry qui, après avoir contraint Van Den Eynde à deux parades, prennent les devants par Gourmet. Le corner de Hinck arrive sur le front du défenseur qui s’élève plus haut que tout le monde: 1-2 à la 71e.

Mayele et Varez sont proches de l’égalisation mais le premier est contré par Bodet alors que le tir du second est contré et file au-dessus de la transversale. À neuf minutes du terme, la REAL, qui court après le score, est sévèrement sanctionnée par l’arbitre. La rouge est brandie à Habsaoui, pourtant pas le dernier homme sur la phase, qui avait accroché Leva. La messe est dite et Acren boit le calice jusqu’à la lie avec le 1-3 de Billion à la 87e sur un nouveau… corner.

«Devant, on a aussi trop raté»

Tresignie pestait contre le manque de réalisme de son équipe.
Tresignie pestait contre le manque de réalisme de son équipe.-ÉdA – Jean-Luc Boitte – 301623373837

Jonathan Tresignie avait bien du mal à cacher sa déception à l’issue d’une rencontre que son équipe aurait dû remporter, l’opposition n’étant pas d’un niveau… insurmontable: «C’est vrai que l’on était meilleur dans le jeu.

Du moins, on sentait que l’on était meilleur… On a plus de qualités footballistiques que Givry mais l’adversaire a montré plus d’envie, surtout sur les phases arrêtées. Les trois buts sur autant de corners, on les donne! Ce n’est pas possible de se faire prendre autant de fois de la sorte. Pourtant, on avait tout pour réaliser une bonne perf avec ce but d’ouverture mais juste avant le repos, il y a ce 1-1 qui nous fait mal. On a les occasions pour repasser devant en début de seconde période mais on manque de réalisme et on le paie cash avec le 1-2, puis la carte rouge. Ça devenait beaucoup trop compliqué», confiait le capitaine de la REAL. Son coach avait, lui, les pires peines du monde à trouver une explication à cette prestation pas du tout aboutie: «On a mal entamé le match mais on s’est repris pour mener 1-0 alors qu’avant cela, on avait déjà eu trois occasions qu’on galvaude trop facilement. Au lieu de rentrer avec un 3-0 ou 4-0 aux vestiaires, c’est 1-1! À la pause, j’ai dit aux gars de faire attention sur les phases arrêtées et au final, on encaisse deux autres buts sur ce type d’action. C’est à n’y rien comprendre! C’est un mauvais début d’année car au-delà de la défaite, c’est notre prestation qui n’est pas bonne. On se trouvait très difficilement sur le terrain.»

Commentaires

Avant Stockay - Givry environ 2 heures
1-7
U8 GIVRY / VAUX-NOVILLE a environ 2 heures
U8 GIVRY / VAUX-NOVILLE a et 6 autres : résumés des matchs environ 2 heures
0-12
HOUFFALIZE / U13 GIVRY - ASS STE-ODE environ 2 heures
4-2
U15 GIVRY - ASS CHAMPLON / PALISEUL environ 2 heures
6-0
U14 GIVRY - ASS CHAMPLON / VAUX-SUR-SURE environ 2 heures
1-9
U21 GIVRY B - ASS STE-ODE / WINALOISE b environ 2 heures
0-5
U10 INTER PROV GIVRY / ELSAUTOISE environ 2 heures
1-10
U11 INTER PROV GIVRY / ELSAUTOISE environ 2 heures
U17 GIVRY B : nouveau joueur 1 jour
U15 GIVRY - ASS CHAMPLON : nouveau joueur 1 jour
U14 GIVRY - ASS CHAMPLON : nouveau joueur 1 jour
U13 INTER PROV GIVRY : nouveau joueur 1 jour
U13 GIVRY - ASS STE-ODE : nouveau joueur 1 jour
U12 INTER PROV GIVRY : nouveau joueur 1 jour

ACFF LABEL JEUNES

label 2.png

MATCHS DU W-E

D3 acff B

23/09 17:00   Mormont 4-0   Namur    
 
23/09 20:00   Longlier -   Visé    
 
23/09 20:00   Aische -   Herstal    
 
24/09 15:00   Verlaine -   Huy    
 
24/09 15:00   Richelle -   Aywaille    
 
24/09 15:00   Tilleur -   Cointe    
 
24/09 15:00   Stockay -   Givry    
 
24/09 15:00   Habay-la-neuve -   Bertrix    

 

3 prov D

23/09 20:00   Assenois -   St Pierre    
 
24/09 15:00   Bourcy -   Sainte-Marie
   
 
24/09 15:00   Neufchateau -   Cobreville    
 
24/09 15:00   Bras -   Sainte Ode    
 
24/09 15:00   Vaux-Sur-Sure -   Champlon B    
 
24/09 15:00   Witry -   Namoussart    
 
24/09 16:00   Léglise -   Givry B