GIVRY - CINEY

19 décembre 2016 - 11:30

Un but (vite) marqué, quatre places gagnées

Très combatif en pointe, Résibois a offert le seul but du match à Leva.
Très combatif en pointe, Résibois a offert le seul but du match à Leva.-ÉdA – 301579870376

Givry quitte pour la première fois la zone rouge tandis que Ciney s’enlise. Le seul but a été inscrit par l’inévitable Leva.

Écartons d’emblée une hypothèse. Celle qui voudrait que Givry ait vaincu sans péril, et donc triomphé sans gloire. Car ce Ciney-là, englué dans ses soucis financiers et sportifs – les uns découlant sans doute des autres – n’est pas apparu résigné pour autant. En témoigne cette fin de match au cours de laquelle les Canaris se sont occasionné quelques frayeurs face au forcing désespéré, et quelque peu désordonné, des hommes de Roch Gérard qui n’ont donc pas rendu les armes sans combattre. Ce qui ajoute un peu plus au mérite de Canaris combatifs, dont le seul tort aura été, comme souvent cette saison, de ne pas exploiter leurs plus belles possibilités avec la justesse et surtout la lucidité voulues. Mis sur orbite dès la 4e minute par un but de leur monsieur 60 %, Sébastien Leva, les joueurs d’Éric Picart auraient en effet creusé un écart plus conséquent s’ils avaient mieux négocié les contres qui se sont offerts à eux, surtout en 2e période, quand leur domination s’est accentuée. Car jusqu’au repos, les troupes de Roch Gérard, bien que déforcées et en manque d’inspiration dans le dernier tiers du terrain, avaient quand même inquiété Bodet, notamment sur l’un ou l’autre essais à distance. Dont cette balle enveloppée par Afflisio que le gardien ardennais dut sortir de sa lucarne. Mais, dans ce match sans véritable temps mort, rythmé à défaut de constituer un modèle pour les puristes, les Bleus allaient ensuite reculer davantage face à une équipe qui ne se contentait pas de mon mince avantage. Avec courage et envie, toujours, avec classe parfois, avec lucidité, beaucoup moins souvent. Gommer ce défaut leur aurait évité un final stressant, au cours duquel un Ciney prenant tous les risques et jouant de manière bien plus directe a fait, à deux ou trois reprises, souffler un vent de panique devant le domaine de Bodet. Mais au bout du compte, cette troisième victoire de la saison des Canaris, après celles conquises devant Waremme et Couvin, apparaît on ne peut plus logique. Et ce quatrième match sans revers leur permet de céder la lanterne rouge. Mieux même, ils sortent de la zone rouge pour la première fois de la saison en effectuant un bond de quatre places au classement. Le coup de boost idéal juste avant les fêtes. On n’en dira pas autant chez les Cinaciens, désormais avant-derniers et tellement inquiets pour leur avenir.

Commentaires

août
août
août
août
août

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 18 Supporters