Avant Givry - La Calamine

26 novembre 2016 - 16:52

DIVISION II AMATEURS

Diallo, le buteur de La Calamine, a marqué six buts de plus que Givry

Moussa Diallo est muet depuis quatre rencontres avec La Calamine, se réveillera-t-il face à Givry?
Moussa Diallo est muet depuis quatre rencontres avec La Calamine, se réveillera-t-il face à Givry?-imagesports.be

Givry reçoit La Calamine avec l’espoir de renouer avec le succès. Sur sa route, Moussa Diallo qui a marqué 14 des 19 buts de La Calamine.

Si c’est Dylan Lambretch, le buteur du FC Liège, qui a fait l’actualité cette semaine avec son passage quasiment bouclé à Anderlecht; un autre joueur de la série fait parler de lui depuis le début de saison: Moussa Diallo. L’attaquant de La Calamine, adversaire de Givry, a déjà marqué à 14 reprises, pour 12 à Lambretch. Mais il est muet depuis quatre journées. Ce qui correspond à un coup d’arrêt pour son équipe qui vient d’aligner deux revers et deux partages.

Cependant, ce qu’a réalisé Moussa Diallo lors des huit premières journées est un véritable exploit puisqu’il a marqué 14 fois pour un total de 19 pour son équipe.

Givry devra donc se méfier d’un buteur hors-norme qui a déjà fait ses preuves avec le FC Liège il y a deux ans, il avait inscrit quinze buts et le FC Liège avait été sacré en Promotion. Mais le joueur avait tout de même décidé de s’en aller et avait choisi le chemin de Spouwen en Promotion. Il s’y est distingué aussi, notamment en Coupe de Belgique avec un doublé face au Beerschoot puis un but face à Anderlecht, rien que cela.

Et pour en revenir à cette saison 2016-2017, Moussa Diallo a donc marqué six buts de plus que l’ensemble de l’équipe de Givry depuis le début de saison!

«Mais il n’y aura pas de plan anti-Diallo spécifique, commente Éric Picart, le coach de Givry. Mardi, on a débriefé sur la rencontre face à Hamoir et sur l’espace laissé à Legros sur le premier but notamment. Et bien, Diallo, c’est la même chose, il ne faut jamais le lâcher d’une semelle. Il faudra être proche de lui partout dans les derniers 30 mètres, ce mec est redoutable, on le sait, mais il n’a plus marqué depuis quatre matchs, alors faisons en sorte que cela dure 90 minutes de plus. Mais si on commet les mêmes erreurs que face à Hamoir, il aura des occasions. On a donné 4-5 possibilités franches, sur des problèmes de positionnement uniquement. On doit remédier à cela

Et tous les défenseurs y sont allés de leurs petites erreurs la semaine dernière d’ailleurs. Pourtant, Givry aurait pu arracher un point face à Hamoir, mais il a manqué comme depuis le début de saison d’un puncheur, un Moussa Diallo en quelque sorte. Lui, c’est sûr, il ferait le bonheur de Givry.

Un attaquant au mercato

«Qui ne rêve pas d’un mec pareil dans la série, sourit Éric Picart. Notre souci offensif est criard, il suffit de regarder les statistiques. Une solution? J’ai tout tenté en interne, que ce soit au niveau du système ou des joueurs. Il faut que l’on cherche quelqu’un, c’est une évidence. Certains se plaignent, mais qu’ont-ils montré lorsqu’ils jouaient? Rien. Il n’y a que Leva qui répond à l’attente offensivement actuellement, mais cela peut encore changer. Je n’ai, pour le moment, aucun joueur qui peut faire la différence devant. Et celui qui pense que je me trompe n’a qu’à le prouver lorsqu’il est sur le terrain

Compliqué, mais pas impossible

La semaine dernière, Jérôme Hinck a joué très haut dans le schéma des Canaris, et Éric Picart devrait poursuivre sur les mêmes bases face à La Calamine.

«Il permet de garder le ballon plus haut, d’attendre que le bloc remonte, il peut être associé à Loïc Hatert ou Simon De Bona dont l’impact physique est important », poursuit Éric Picart.

Mais si Éric Picart regrette l’absence d’un buteur, il estime que son équipe est sur la bonne voie.

« La prestation contre Hamoir était honorable, je reste persuadé qu’il ne nous manque pas grand-chose pour accrocher des victoires, explique le T1 des Canaris. Oui, c’est difficile, oui le maintien sera compliqué, mais il est loin d’être impossible. Ce championnat est ouvert, le sixième est sept points seulement. Certes, la série est relevée, mais on arrive à mi-parcours et on n’est pas largués non plus

Et La Calamine fait sans doute partie des équipes abordables pour Givry dans cette série.

«Si on gagne, on revient à trois unités de cette équipe. Et on fera quoi qu’il arrive une bonne opération», conclut le cornac des Canaris.

«Prendre 5 à 7 points avant la trêve»

Le capitaine calaminois Fabrice Stoffels est de retour dans le groupe.
Le capitaine calaminois Fabrice Stoffels est de retour dans le groupe.-imagesports.be

Givry - La Calamine : Samedi - 20h

Arbitre: M. Van Emelen

LA CALAMINE: Crahay, Delcour, Adib, Debra, Servais, Yumusak, Scopel, Andaloussi, Stoffels, Weber, Napoleone, Tshimanga, Mamwanga, Diallo, Lanckohr.

Absents: Le Bohec et Biersard (blessés), Temou (pas qualifié).

Suspendu la semaine dernière, c’est de la tribune que le capitaine calaminois a suivi le partage (0-0) entre son équipe et Couvin-Mariembourg.

«Ce n’était pas évident d’être sur le côté. Comme le coach l’a dit, c’était déjà bien de rester à 11 et de ne pas encaisser. Après, le match aurait pu basculer dans les deux sens.» Ne pas encaisser, c’est bien. Marquer, c’est mieux, ce que les hommes de Philippe Dallemagne ne sont pas parvenus à faire depuis deux matches. «Il faut dire que quand on se retrouve à 10, on a déjà assez de boulot pour ne pas encaisser. Mais à 11, hormis la semaine dernière, on a toujours marqué. Je pense que Moussa Diallo va retrouver sa forme devant le but. Il n’a besoin que d’une demi-occasion pour marquer. Toute l’équipe est derrière lui.»

Samedi à Givry (battu 1-3 contre Hamoir la semaine dernière), les Calaminois doivent s’attendre à un match rugueux, loin de leur terrain synthétique. «Ce sera très engagé, c’est sûr. On doit s’attendre à beaucoup de duels et beaucoup de ballons en l’air, poursuit Fabrice Stoffels. Mais pour nous, c’est surtout une nouvelle occasion de prendre trois points. Ce que l’on doit faire pour nous maintenir dans le “milieu haut” du classement.»

Après ce déplacement en terres luxembougeoises, il ne restera déjà plus que trois matches avant la trêve. Un déplacement à Hamoir, suivi des réceptions de Namur et de Walhain.

Actuellement calée à la neuvième place avec 16 points, La Calamine doit encore engranger quelques unités pour passer les fêtes au chaud. «Pour moi, cinq à sept points, ce serait l’idéal, avance le fils du coach de Wévercé. Dans le milieu de classement, ça n’avance plus beaucoup, mais les équipes de bas de classement commencent à pousser.»

Capitaine à 22 ans, Stoffels prend son rôle à cœur. «Je suis peut-être jeune, mais ça ne veut rien dire. En équipes d’âge, j’ai déjà été vice-capitaine, mais capitaine, c’est la toute première fois. Il faut être un exemple en toutes circonstances, ce que j’essaye de faire. Ce qui compte, ce n’est pas l’âge, mais plutôt l’expérience et le caractère.» Certains Calaminois feraient d’ailleurs bien de suivre l’exemple.

Commentaires

août
août
août
août
août

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 18 Supporters