Samuel Bodet a son défi avec Givry

6 septembre 2016 - 12:22

Samuel Bodet a son défi avec Givry

Samuel Bodet et les Canaris recevront Acrenle week-end prochain.
Samuel Bodet et les Canaris recevront Acrenle week-end prochain.-ÉdA – 301263840420

Samuel Bodet et Givry ont ramené un bon point de Ciney. Le portier des Canaris, 36 ans, a été prépondérant dans ce partage.

Samuel Bodet, vous avez sauvé votre équipe à plus d’une reprise samedi à Ciney, votre équipe vous doit le point?

J’ai eu pas mal de boulot, surtout en première période et j’ai sorti quelques ballons chauds, oui. Mais c’est tout le travail défensif de notre équipe qui a été considérable même si on a laissé trop de possibilités à Ciney au cours des 45 premières minutes. Ciney récupérait vite le ballon en milieu de terrain et se projetait vers l’avant. Après le repos, Ciney avait la mainmise sur la rencontre, mais s’est rarement retrouvé dans mon rectangle.

Le partage est donc un bon résultat?

Peu importe le déroulement du match, aller chercher un point face à une formation qui aurait dû jouer un échelon plus haut sans cette absence de licence, c’est une excellente chose. Ciney est un gros calibre et on a vu à quoi il fallait s’attendre cette année dans cette série.

Il y avait beaucoup de différences avec les rencontres de l’an dernier?

Oui, le rythme était forcément plus élevé, mais surtout l’impact physique des Cinaciens était énorme. Ils ont de grands gabarits et jouent beaucoup sur cet aspect-là. J’ai d’ailleurs souri après le match quand j’ai vu plusieurs joueurs de chez nous avec des poches de glace sur les chevilles ou les genoux. Au niveau du foot, on a vu que c’était bon, mais nous sommes capables de rivaliser, ce n’était pas le cas samedi.

C’est-à-dire?

Nous avons péché en reconversion de ballon, nous perdions le ballon rapidement alors que c’est normalement une force. On l’avait vu contre Virton et face à Audenarde quinze jours plus tôt.

Contre Acren samedi

Ce résultat vous met tout de même en confiance pour la suite?

Évidemment. Ciney, c’est l’un de mes favoris pour le titre. On se rend compte des possibilités avec ce résultat. Nous sommes capables de réaliser un très bon championnat.

L’équipe a parfaitement géré l’absence d’Arnaud Billion?

Oui, même si ce n’était pas évident car il est précieux dans les duels aériens. Mais nous n’avons pas pris de but. Cela démontre une nouvelle fois la richesse du noyau. Éric Picart a voulu un groupe fourni et aura besoin de tout le monde, on en a déjà eu la preuve samedi.

Si vous aviez hésité en 2015 à poursuivre à Givry, ce n’était pas le cas cette année?

Les années passent et j’hésitais à me lancer un autre défi. Cette fois, il est venu avec Givry puisque nous avons grimpé d’un échelon. Nous allons découvrir d’autres adversaires et le niveau est supérieur. Un beau challenge nous attend et m’attend aussi.

Le club a été sympathique avec vous en ne transférant pas un gardien pour vous concurrencer?

Je me fais un peu chambrer par le reste de l’équipe, les autres affirment que je suis le seul à être certain de ma place. À moi d’élever mon niveau et de travailler comme il faut quand même.

Je veux montrer que le club a eu raison de ne pas faire venir un gardien de haut calibre. Je sais qu’on peut passer une très bonne saison avec Florian Collignon et moi.

C’est votre sixième saison à Givry, et la dernière?

Je ne sais pas du tout, je ne veux pas parler de cela après la première journée de championnat. J’aurai tout le temps d’y penser plus tard. La priorité, c’est Acren samedi

Avec l’obligation de l’emporter?

On ne connaît pas grand-chose de cet adversaire si ce n’est qu’il a sauvé sa peau sur le fil l’an dernier. Mais à domicile, on doit produire autre chose qu’à Ciney en possession de balle.

Commentaires

août
août
août
août
août

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 18 Supporters