Royale Union Sportive GIVRY : site officiel du club de foot de Flamierge - footeo

AVANT CINEY - GIVRY

3 septembre 2016 - 18:31

La passe de dix pour Nicolas Grandjean

 interview : Jérémy RODE - L'Avenir

Nicolas Grandean, fidèle parmi les fidèles, espère débuter ce soir face à Ciney. Nicolas Grandean, fidèle parmi les fidèles, espère débuter ce soir face à Ciney.-ÉdA – 301264068611

 

Ciney - Givry : Ce soir - 20 h

Nicolas Grandjean, vous entamez votre 10e saison avec Givry, avec toujours une pointe de stress?

Plus que du stress, je ressens plutôt une grosse envie. Mais en ce moment (NDLR: vendredi vers 16 h), je suis toujours dans l’attente d’un SMS du coach pour voir si je suis repris (NDLR: il le sera). Hormis Boule (J. Hinck) et Samuel Bodet, je crois que personne d’autre n’est sûr de faire partie du groupe. Le coach n’a donné aucune indication en semaine, ce n’est pas son genre.

Cette concurrence assez importante, vous n’avez jamais connu cela à Givry, si?

Non du tout. Nous avons déjà été nombreux, mais pas avec autant de joueurs de qualité. Tous les joueurs de ce groupe peuvent revendiquer une place de titulaire. Mais à ce niveau, la concurrence est obligatoire pour pousser tout le monde vers le haut. Sans parler de la polyvalence de nombreux joueurs, certains peuvent évoluer à deux ou trois postes.

C’est votre cas puisque vous pouvez jouer arrière droit ou gauche. Éric Picart, le coach, compte sur vous où?

Pour le moment, du côté gauche car il n’y a personne pour concurrencer Virgil Stouvenaker alors que de l’autre côté, Antoine Toussaint et Jordan Feltesse peuvent aussi jouer.

Vous avez d’ailleurs joué, avec brio, arrière gauche face à Audenarde, vous étiez satisfait de votre prestation?

Oui, même si je dévie le ballon dans notre but sur un centre. Mais alors que je n’avais pas joué une seule minute la semaine précédente à Ethe, j’ai réalisé une bonne prestation contre cette D1 amateurs.

Il faut être fort mentalement pour rebondir directement de la sorte?

Avec le noyau qui est le nôtre, on sait qu’on ne va pas jouer tout le championnat. Mentalement, il faut être costaud avec Éric Picard, tout le monde le sait. Vous pouvez effectuer deux bonnes rencontres puis il peut vous mettre sur le banc la semaine d’après, il veut garder tout le monde en éveil. J’ai la chance de ne jamais avoir été sur le banc trop longtemps, mais quand vous restez trois ou quatre matchs sans jouer, vous avez forcément un coup de mou. Il faudra être solide toute l’année.

Vous vous attendez à moins jouer que lors des autres années?

Je sais que ce sera plus compliqué, mais j’ai effectué tous les efforts nécessaires pour être titulaire. Physiquement, je suis prêt et je savais qu’il fallait donner plus que les autres années.

Quel objectif poursuit Givry cette saison?

Il faut se maintenir et le plus facile est d’éviter les six dernières places puisqu’on pourrait avoir un barragiste et cinq descendants. On doit donc viser le bas de la colonne de gauche et donc le top 8.

Cela passera par un bon résultat à Ciney?

Pas forcément car Ciney est l’une des équipes les plus fortes de la série. Ils ont terminé sur le podium de D3 l’an dernier et sans ce souci de licence, cette formation évoluerait en D1 amateurs, soit au niveau de Virton et d’Audenarde, deux formations rencontrées en préparation.

Et avec lesquelles vous avez fait jeu égal?

Oui, mais Virton n’était pas prêt et je ne suis pas persuadé qu’Audenarde est plus fort que Ciney. Ce samedi, ce sera compliqué. Mais il ne faudra pas tirer de conclusions samedi soir, on y verra seulement plus clair dans un mois après quatre rencontres.

Carlos Emilio a la haine

 - Jérémy RODE - L'Avenir

Carlos Emilio, arrivé à Givry, portait la vareuse de Ciney la saison dernière. Carlos Emilio, arrivé à Givry, portait la vareuse de Ciney la saison dernière.-ÉdA – Florent Marot

 

Carlos Emilio, qui arrive de Ciney à Givry, ne jouera pas, il s’est blessé à l’épaule. Il est déçu, mais croit en une victoire des siens.

S’il y en a bien un qui ne voulait pas rater cette rencontre, c’était lui. Carlos Emilio, le dernier arrivé à Givry, avait fait une grande croix au calendrier pour l’ouverture du championnat puisqu’il débarque de Ciney où il a officié l’an dernier. Mais une mauvaise chute face à Aywaille samedi dernier l’empêchera d’être fit pour ce soir.

«J’ai la haine, explique-t-il. Ce match était très important pour moi car je jouais face à mon ancien club, que c’est le premier de la saison et puis que je voulais faire mes débuts avec Givry puisque je n’étais pas qualifié face à Audenarde il y a quinze jours. J’espère être remis sur pied pour la semaine prochaine

L’an dernier, Alberto (son prénom) Carlos Emilio a signé 19 apparitions en D3 pour 693 minutes de jeu sans vraiment jamais s’imposer à Ciney. De quoi lui donner envie d’aller voir ailleurs.

Il espère encore l’équipe nationale d’Angola

« Je n’ai rien contre le coach Roch Gérard, mais je n’entrais pas vraiment dans ses plans, poursuit-il. J’ai néanmoins passé une saison agréable dans ce club avec des joueurs très sympas. Il ne m’a pas donné ma chance comme je l’espérais tout simplement. J’ai besoin de jouer et de confiance et je ne pense pas que cela aurait été le cas à Ciney, j’ai donc opté pour Givry où je connais Jenny Mwanga. »

Âgé de seulement 20 ans, Carlos Emilio a déjà pas mal bourlingué. Chez les jeunes, il est passé par le Standard, Saint-Trond, Mons avant d’émigrer en espoirs à Eupen et de jouer en première à Verviers (D3) à 18 ans avant ce passage à Ciney. « J’ai 20 ans et des rêves en tête comme celui de jouer pour mon équipe nationale, celle d’Angola, mon nom a circulé lorsque je jouais à Verviers, je dois rejouer de manière régulière et me montrer pour qu’il soit de nouveau cité, poursuit-il. Mais après une année en jouant moins, je veux d’abord accumuler du temps de jeu et reprendre le rythme en aidant Givry à atteindre son objectif. »

Alberto Carlos Emilio sera donc un spectateur attentif du duel de ce soir et pourra filer quelques tuyaux à son coach.

«Il faut se méfier de Brounou, qui a une très bonne lecture du jeu et des frères Jadot, qui sont capables de tout dans un bon jour, ajoute le médian offensif. Le départ de Dethier (à Heist) est une bonne chose, il est très malin et un danger permanent dans la surface. Sur ce que j’ai vu en préparation et face à Virton et Audenarde, Givry est capable d’ennuyer Ciney même si cette formation est difficile à bouger chez elle. Mais nous sommes capables d’aller signer un résultat du côté de Ciney

Commentaires

ACFF LABEL JEUNES

label 2.png

MATCHS DU W-E

D3 ACFF B - J14

25/11 20:00   Aische -   Namur    
 
25/11 20:00   Longlier -   Givry    
 
26/11 14:30   Tilleur -   Stockay    
 
26/11 14:30   Mormont -   Richelle    
 
26/11 14:30   Herstal -   Aywaille    
 
26/11 15:00   Verlaine -   Habay-la-neuve    
 
26/11 15:00   Visé -   Bertrix    
 
26/11 15:00   Cointe -   Huy    

 

3 PROV D - J14

26/11 14:30   Neufchateau -   Leglise    
 
25/11 20:00   Ste Ode -   Vaux-Sur-Sure    
 
26/11 14:30   Givry B -   Bras    
 
26/11 14:30   Bourcy -   Witry    
 
26/11 14:30   Ste-Marie W
-   Assenois    
 
26/11 14:30   Cobreville -   St Pierre    
 
26/11 14:30   Namoussart -   Champlon B