Avant Givry - Audenarde

20 août 2016 - 17:11

« Un 11 très proche de l’équipe type »

Éric Picart et Givry accueillent Audenarde, pensionnaire de D1B.
Éric Picart et Givry accueillent Audenarde, pensionnaire de D1B.-ÉdA – 30967618349

Au 4e tour de la Coupe de Belgique, Givry accueille Audenarde, pensionnaire de D1B. Givry est le seul rescapé de la province.

Givry - Audenarde : Dimanche - 16h

Éric Picart, il y a quinze jours, vous affirmiez que cette coupe de Belgique ne vous emballait guère. Le fait d’affronter Audenarde à domicile et la perspective d’un match à Seraing ne vous attire toujours pas?

Si, évidemment, mais si nous avions dû aller à Peruwelz (qu’Ethe avait battu il y a 15 jours) et encore nous déplacer à Audenarde, c’était tout de suite moins intéressant.

Accueillir un adversaire de D1B, c’est un beau match à 15 jours de la reprise en championnat. Nous allons pouvoir savoir où nous en sommes au niveau de l’organisation. On verra si les joueurs sont capables de se sublimer et je suis convaincu que sur un seul match, on peut rivaliser face à un adversaire du niveau supérieur.

Vous êtes tout de même à 180 minutes d’affronter une D1?

Oui, mais il faut réaliser deux solides exploits pour cela, d’abord dimanche puis le week-end prochain, sans doute à Seraing. La priorité, c’est le championnat et il ne faut pas laisser trop d’énergie et d’influx dans cette coupe non plus. Je ne sais pas si cumuler coupe et début de championnat délicat est dans nos cordes. Car nous allons affronter Ciney, le FC Liège, La Louviere et Deux-Acres en ouverture, c’est du costaud.

Que connaissez-vous d’Audenarde?

Cette équipe a été scoutée la semaine dernière. C’est une équipe avec un jeu propre et net qui peut rapidement se projeter vers l’avant. Son organisation est bien en place comme les équipes néerlandophones de ce niveau. Il y a un excellent numéro 10, Mertens, qui est la plaque tournante de l’équipe, on sait donc ce qu’il faut faire pour empêcher Audenarde d’imposer son jeu, mettre ce numéro 10 sous l’éteignoir.

L’équipe qui débutera celle de dimanche sera votre équipe type?

Oui, à l’une ou l’autre exception près. Nous avons effectué des rotations lors des rencontres précédentes pour savoir qui était en forme, connaître les meilleures associations possibles pour se rapprocher du 11 qui débutera le championnat dans quinze jours, sachant que certains ne sont pas au niveau actuellement.

Des joueurs ne sont pas prêts?

Oui, plusieurs et pour différentes raisons. Antoine Toussaint a un souci à la cheville par exemple, Loïc Hatert s’est entraîné très peu pour une blessure également, Jenny Mwanga revient de vacances, Maxime Gourmet n’a pratiquement plus joué depuis un an, Jonathan Schinckus était blessé aussi. Donc, tout le monde n’est pas au même niveau pour le moment, non.

Mais la concurrence n’a jamais été aussi grande à Givry?

Effectivement, j’ai 22 joueurs. C’est un grand plus pour un coach car les joueurs doivent dépasser leurs limites sans cesse pour prétendre à une place. Un exemple, Dango Hendrick est arrivé en retard à un rendez-vous la semaine dernière, il a été pénalisé en n’étant pas repris face à Ethe. La discipline compte aussi dans le groupe au vu de la concurrence.

Vous aviez donné congé à vos troupes de dimanche jusqu’à ce vendredi soir, ce n’est pas de trop avant une rencontre face à un adversaire de ce calibre?

Non, les joueurs seront frais au niveau de la tête et des jambes, ils ont pu se ressourcer en famille. Le groupe s’est réuni très souvent depuis fin juin et pour l’équilibre familial et personnel de chacun, il est important de prévoir des plages de repos aussi. Je ne me fais aucun souci pour cela, les joueurs ont très bien travaillé depuis le début au niveau physique et sont prêts à en découdre. Puis, j’ai vu sur les réseaux sociaux que certains avaient été courir aussi. Je prends Nicolas Grandjean en exemple. Il se donne toutes les chances de jouer cette année alors que la concurrence sera grande. Je peux aller au combat avec lui et je sais qu’il répondra présent quand j’aurai besoin. Certains ne comprennent pas cela, qu’il faut en faire plus.

Un dernier mot sur Carlos Emilio, le dernier arrivé. Il sera qualifié?

Oui, il devrait l’être et je compte l’aligner puisque je ne l’ai pas encore vu en match officiel. S’il est qualifié, il évoluera donc comme médian offensif droit.

Éric Picart effectuait sa sélection hier soir après l’entraînement. Du côté d’Audenarde, D. Van Tornhout et Singeot sont en revalidation.

Commentaires

août
août
août
août
août