Après Givry- Lensois

3 mai 2016 - 12:29

Philippe Huberty : « Les jeunes ont un potentiel extraordinaire »

Le directeur sportif givrytois Philippe Huberty savoure comme il se doit la montée en D2 amateurs. La jeunesse de l’équipe? «Une force énorme», dit-il.

Philippe Huberty, la fête a été longue, dimanche soir?

Oui, ils ont fêté tard, jusque vers 1 h du matin, je pense. Moi, je suis parti vers 23 h. La prochaine fête, ce sera notre Soulier d’or givrytois, le 20 mai.

Et le week-end, stressant?

Oui, quand même. Cela fait six, sept semaines que la pression est là, sans oublier le boulot. C’est quelque chose de lourd. Nous étions à égalité ou il y avait toujours un ou deux points d’écart avec les autres. Encore ce week-end, Lensois est venu pour gagner, même pas pour un nul. Ils ne sont pas venus pour rigoler. Ils ont joué à fond, ça se sentait dans les duels. Enfin, maintenant, on va relâcher un peu la pression au niveau du foot.

Cette montée en D2 amateurs, c’est un aboutissement?

Pour tout le club, oui. Et pour moi, certainement, après quinze ans de travail, dans l’ombre, sans faire de bruit, et pour maintenir le même niveau, sans faire de folie.

Le directeur sportif que vous êtes a du boulot maintenant?

J’ai resigné mes cadres, Feltesse, Hinck, Leva, Billion, depuis une dizaine de jours.

Je vais recommencer à discuter avec les jeunes.

Il se dit que l’entraîneur et les joueurs désirent une augmentation. Le budget va être revu à la hausse?

Il ne se dit rien du tout. Il n’y a que moi qui fais les conventions, donc je suis au courant. Déjà, le nombre de points va être divisé par deux, donc les montants ne seront pas les mêmes. Forcément, cette saison, avec 59 points (par rapport à 43 points en 2015), cela nous a coûté plus d’argent. Quand les joueurs seront à côté de moi, on discutera. Et il faudra trouver le juste milieu. Il n’y aura pas de folies. De toute façon, on ne sait pas faire de folies. Le monde amateurs du foot ne peut plus faire de folies.

Tout le staff est reconduit?

Oui, tout le monde sera reconduit.

Concernant l’effectif, vous avez déjà acquis Robinet, Schinckus et Copette. Un mot sur les trois Arlonais?

Ce sont de vrais renforts. Un gars comme Schinckus peut déjà apporter un gros plus. Copette aussi. Robinet va aussi amener de la motivation. Et c’est un meneur de vestiaire.

Il vous manque un vrai buteur. Copette (16 buts cette saison) peut être celui-là en D2 amateurs?

Il peut l’être, oui, s’il est bien dans sa tête.

Vous cherchez encore deux joueurs. De quel profil?

Un flanc droit offensif polyvalent. Et si j’ai des possibilités, un finisseur. Deux joueurs qui ont évolué à un niveau supérieur. La concurrence doit être là et elle doit être saine. Personne ne sera indiscutable, de toute façon. C’est un mot qu’Éric Picart ne connaît pas. Avec lui, il faut travailler et si tu es le meilleur, tu joues. La preuve, dans le passé, avec El Khadri et Penga, qui venaient d’un niveau supérieur.

Vous vouliez aussi Kévin Guillaume. Déçu qu’il ait choisi Durbuy?

Non. J’ai été le voir à Liège il y a quinze jours, sans trop savoir où on en était par rapport à la montée, mais je ne me suis jamais mis à table avec lui pour discuter. à part au mercato, en décembre. Mais là, il lui fallait un contrat professionnel pour venir à Givry. ça s’était arrêté là.

Qui va quitter l’équipe?

Jusqu’à présent, il n’y a que deux départs, Hebette et Teumdie. Mais il pourrait y en avoir d’autres.

Votre avis sur le niveau de cette D2 amateurs?

Le niveau va encore augmenter. J’ai été voir deux, trois matches cette année, Hamoir, Liège, Ciney, des équipes du top 8, cela me donne une idée. Ça joue beaucoup plus vite. La plus grande différence, c’est la vitesse d’exécution. Il faudra de l’organisation sur le terrain, et être structuré convenablement au niveau de l’effectif. Je fais confiance à Éric.

La jeunesse de l’équipe, ce sera plutôt une force ou une faiblesse?

Une force énorme. Ces jeunes ont un potentiel extraordinaire. Ils ont tous été formés à Virton ou à Genk… Ils ne peuvent que progresser. Là, ils ne sont pas sur les rotules, ils en veulent encore. Si on avait dû aller au tour final, on aurait pris une claque, mais les gars étaient prêts à jouer.

Vous allez passer de deux à trois entraînements par semaine?

Oui. Mais on doit encore finaliser tout cela. On va voir comment cela va fonctionner, par rapport au calendrier notamment. Déjà cette année, il y a eu, de temps en temps, trois entraînements sur la semaine. Ce n’est pas neuf. Avec Roger-Pierre Neuville, on a fait trois entraînements par semaine pendant trois ans.

Les conditions d’entraînement (terrains B et C) sont difficiles. Une solution?

Il faut savoir qu’il y a 17 équipes à gérer sur les terrains B et C. Nous avons fait une demande pour un terrain synthétique il y a deux mois. Elle a été refusée, parce que le projet ne répondait pas à tous les critères de la Région wallonne. Mais nous avons présenté un nouveau projet et cela va s’arranger, avec quatre nouveaux vestiaires. Plusieurs personnes travaillent là-dessus. Il faut être optimiste et avancer, sinon, on recule. Nous avons aussi trouvé une solution pour la buvette, qui va bénéficier d’aménagements cet été.

Commentaires

ACFF LABEL JEUNES

label 2.png

MATCHS DU W-E

D3 acff B

23/09 17:00   Mormont 4-0   Namur    
 
23/09 20:00   Longlier 3-3   Visé    
 
23/09 20:00   Aische 1-2   Herstal    
 
24/09 15:00   Verlaine 1-3   Huy    
 
24/09 15:00   Richelle 0-1   Aywaille    
 
24/09 15:00   Tilleur 3-1   Cointe    
 
24/09 15:00   Stockay 2-1   Givry    
 
24/09 15:00   Habay-la-neuve 2-0   Bertrix    

 

3 prov D

23/09 20:00   Assenois 2-1   St Pierre    
 
24/09 15:00   Bourcy 4-2   Sainte-Marie
   
 
24/09 15:00   Neufchateau 3-1   Cobreville    
 
24/09 15:00   Bras 5-1   Sainte Ode    
 
24/09 15:00   Vaux-Sur-Sure 1-1   Champlon B    
 
24/09 15:00   Witry 0-1   Namoussart    
 
24/09 16:00   Léglise 0-6   Givry B