Aywaille -Givry

25 avril 2016 - 11:49

Les Canaris prennent la 2e place

Dylan Remy a regné lors de la victoire de Givry face à Aywaille.
Dylan Remy a regné lors de la victoire de Givry face à Aywaille.-ÉdA – 30261101659

Aywaille - Givry : 1 - 4

La défaite de Couvin face à Bertrix a été accueillie avec joie par les Canaris ce dimanche. Par contre, l’annonce de la victoire de Meux a dû calmer quelque peu l’enthousiasme de tout le clan de Givry. Pourquoi? Car les Meutis affrontent Loyers la semaine prochaine et comptent actuellement 56 points comme Givry et une victoire de plus. Le titre ne devrait donc pas échapper aux Namurois. Givry pourra donc avoir des regrets par rapport aux points perdus face à Tamines, Longlier ou encore au Lensois. Néanmoins, le top 3 et la montée sont toujours à la portée de Givry qui occupe la 2e place avec le revers de Couvin qu’il dépasse. Et s’ils ont à égalité de points avec Solières, les hommes d’Éric Picart dépassent aussi cette équipe grâce une différence de buts qui leur est désormais favorable (+15 contre +14 pour Solières).

Donc, un succès contre Lensois la semaine prochaine et ce sera la montée en D2 amateurs. Dimanche, Givry a fait le job à Aywaille tout en ayant donc un œil sur les résultats des adversaires.

«On doit dire merci à Bertrix, soulignait Sébastien Leva à la fin de la rencontre. En l’emportant à Couvin, les gars ont joué leur championnat à fond. Tout comme Aywaille l’a aussi fait ce dimanche. »

La défaite de Couvin permet ainsi aux Givrytois de gagner une place au classement. Et cerise sur le gâteau: en marquant deux buts en fin de match, les hommes d’Éric Picart dépassent aussi Solières grâce une différence de buts qui leur est désormais favorable (+15 contre +14 pour Solières).

Opportunistes en fin de rencontre, les Ardennais l’avaient également été en ouvrant le score sur leur première véritable opportunité. Les dix premières minutes avaient même été plutôt à l’avantage des Liégeois. Après l’ouverture du score, les Givrytois, sous l’impulsion conjuguée du trio Remy – Toussaint – Hatert eurent alors la mainmise sur la rencontre. Plusieurs fois, ils auraient dû doubler – voire tripler – les chiffres avant la pause. Il y eut de l’imprécision, de la précipitation. «Mais aussi de la malchance, affirmait Sébastien Leva. Il y a eu un poteau puis, à plusieurs reprises, on a manqué le cadre d’un fifrelin

«On n’a pas toujours joué les coups à 100%, regrettait la capitaine Samuel Bodet. Certains m’ont paru paralysés par l’importance de l’enjeu. »

«Heureusement, les gars ont fait ce qu’il fallait après la pause», soupirait Éric Picart. Dès la reprise, les opportunités se multipliaient et c’est logiquement que Remy doublait l’avance. Mais dix minutes plus tard, Carvalho profitait d’un relâchement dans la défense pour réduire l’écart. Suffisant pour semer quelques doutes dans les esprits. «C’est vrai, poursuivait le T1. Aywaille nous a posé quelques problèmes avec de longs ballons. Mais le petit flottement que nous avons alors connu ne nous a pas causés de tort

Et c’est au plus fort d’une pression d’Aywaille (le gardien Delbouille s’était avancé jusqu’au centre du terrain pour tirer un coup franc) qu’une reconversion rapide permettait à Roberty de sceller le sort de la rencontre. Puis le quatrième but survenant du pied gauche de Remy dans le temps additionnel permettait à Givry se soigner son goal-average et de dépasser Solières au classement.

Commentaires

août
août
août
août
août

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 18 Supporters