Après Givry - Arlon

7 avril 2016 - 07:53

Givry remonte sur le podium

Dylan Remy et Givry ont renoué avec la victoire, quatre jours après leur défaite à Meux.
Dylan Remy et Givry ont renoué avec la victoire, quatre jours après leur défaite à Meux.-ÉdA – 30990798347

Givry - JL Arlon : 2 - 0

GIVRY : Bodet, Feltesse, Hatert (56’, De Bona), Toussaint, Rémy, Résibois (73’, Lherbier), Hinck, Stouvenaker, Billion, Roberty, Leva (87’, Dango).

FCJLA : Leyder, Demelenne, Grégoire, Robinet, N’Zita (68’, Reichling), Duracak, Guyot, Copette, Donneaux, Schoumaker (56’, Collette), Di Felice (63’, Bourgeois)

Arbitre : Thibaut Gérard

Assistance : 210Note du match : 6Cartons jaunes: Demelenne, N’Zita, GuyotButs : Leva (22’, 1-0), Roberty (84’, 2-0).

19’, coup franc de Leva vers Roberty qui prolonge de la tête, mais son ballon trouve la latte de Leyder.

22’, perte de balle arlonaise dans le milieu au profit de Hinck dont la passe en profondeur trouve Leva qui place un tir décroisé ras du sol, Leyder est battu (1-0).

71’, centre de Roberty sur la droite et Colette repousse comme il peut sur l’extérieur de son propre poteau.

84’, très long dégagement de Bodet qui surmonte toute la défense et trouve Roberty qui file au but et ajuste Leyder (2-0).

Avant le coup d’envoi de ce derby, les spectateurs n’avaient qu’un sujet de discussion à la bouche: la polémique lancée par le président d’Arlon Yves Lemaire, faché par les départs de trois de ses joueurs vers Givry la saison prochaine (Copette, Schinckus et Robinet). Une polémique dont ont préféré rire nombre d’observateurs. Quoi qu’il en soit, Robinet et Copette, deux des trois futurs Canaris, étaient bien dans le onze de base arlonais. Et si Hatert rate une énorme occasion dès les premières secondes, sur un service d’un Hinck bien en jambes, Arlon est à son tour tout proche d’ouvrir le score grâce à son duo de futurs Canaris., Robinet trouvant un Copette trop court d’un orteil pour envoyer le ballon au fond. Sans quart d’heure d’observation, cette première période promettait un duel farouche. Et pourtant, au fil des minutes, sur un terrain toujours détrempé qui n’a pas facilité le jeu au sol, Givry prend peu à peu le jeu à son compte. Et après une nouvelle alerte de Roberty, sur la barre, et deux situations chaudes, c’est assez logiquement que les Canaris prennent l’avantage face à des Arlonais impuissants offensivement.

Arlon tente, mais pas assez

Des Arlonais qui reviennent plus volontaires après la pause, et un peu plus précis. Mais toujours pas assez pour inquiéter réellement Bodet, en dehors d’un tir flottant de Copette détourné en corner. Et à force de ne pas prendre réellement le dessus, les Arlonais ont subi les contres des Canaris. Si Toussaint, lancé au but, prend la mauvaise option en tentant la passe, Roberty, lui, ne se fait pas prier sur un long dégagement de Bodet en fin de match. Une avance logique qui aurait même pu être aggravée par Dango en fin de match, mais ce dernier loupera l’immanquable seul face à Leyder.

Sans sortir un grand match, Givry remporte logiquement trois points précieux et se replace sur la troisième marche du podium, à égalité avec Solières.

Commentaires

août
août
août
août
août