Après Givry - Bertrix (Lherbier C)

30 mars 2016 - 18:05

Lherbier, la première devant le paternel

Clément Lherbier est apparu plus à l’aise en soutien d’attaque qu’en médian défensif.
Clément Lherbier est apparu plus à l’aise en soutien d’attaque qu’en médian défensif.-EdA

Posté un cran plus haut après la pause, Clément Lherbier a pleinement participé au réveil de Givry. Sous les yeux de son père.

Une mauvaise première période avant de trouver les ressources pour inverser la tendance après la pause, voilà comment on pourrait résumer la prestation de Givry face à Bertrix. «À la pause, le coach a changé un peu de dispositif, raconte Clément Lherbier. Il a su trouver les mots pour nous faire réagir. Mais il n’a pas fait trembler les murs du vestiaire. Il est resté calme.»

Parmi les changements tactiques effectués par Éric Picart, le replacement un cran plus haut de Clément Lherbier. Celui qui avait débuté la partie en tant que médian défensif a évolué en tant que soutien d’attaque après la pause. «Le coach voulait que je garde un peu plus le ballon, explique le Français. Où je préfère jouer? Ce n’est pas à moi de choisir. Moi, dès que je joue, je suis content. Mais en première période, nous avions un peu de mal à contrer Bertrix. Lambert et Dasnoy permutaient pas mal et nous n’arrivions pas à trouver la parade. C’était vraiment compliqué et nous étions toujours entre deux chaises.»

Terrains gras

Formé en France, Lherbier n’est pas un habitué des terrains gras. Éric Picart a d’ailleurs déjà avoué que les conditions hivernales n’étaient pas vraiment adaptées au style de jeu de son protégé. «Mais je suis quand même à Givry depuis trois ou quatre mois, donc je ne peux pas me retrancher derrière cette excuse si je suis moins bon, affirme le médian. Et nous nous entraînons sur le terrain C, qui est loin d’être un billard. Ce terrain a permis de montrer que physiquement, nous sommes bien. La preuve avec la 2e période. Même si nous avons la chance d’égaliser rapidement grâce à Résibois.»

Déjà titulaire lors du déplacement à Tamines, Clément Lherbier a connu sa seconde titularisation, la première à domicile. «Et elle tombait au bon moment puisque mon père avait effectué le déplacement pour me voir, sourit Clément Lherbier. Il n’était pas encore venu à Givry. J’avais à cœur de sortir une bonne prestation. Et je pense que j’ai répondu aux attentes.»

Commentaires

août
août
août
août
août

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 18 Supporters