Royale Union Sportive GIVRY : site officiel du club de foot de Flamierge - footeo

Les matchs du w-e

20 février 2016 - 12:24

Loyers : « Se montrer plus ambitieux »

«Tito» De Geest sera-il replacé à la suite du retour de Baeten? Éric Suray n’a pas encore tranché.
«Tito» De Geest sera-il replacé à la suite du retour de Baeten? Éric Suray n’a pas encore tranché.-ÉdA – Christophe Béka

Bertrix – Loyers (s. 20 h)

Arbitre: Brams.

BERTRIX: Zanelli, Istace, Dasnoy, Prévot, Faye, Bellanger, Denoncin, Lejeune, Otte, Famken, Mao, Warlomont, Lefort, Rozier, Moscato, Yilmaz, Lambert. Absent: Sacko.

LOYERS: Boon, Richir, Dehez, Hubeaux, Colard, De Geest, V. Fontaine, S. Sacré, Depas, Otte, Baeten, Longin, Denis, Fontaine. Blessés: Marot et A. Sacré; suspendus: Henry, Crevits et Patris.

Lors de l’entraînement de jeudi, Éric Suray a évoqué avec les joueurs ce qui lui a déplu lors du triste match nul face à Verlaine (0-0). «Ce qui m’a énervé, c’est que certains, carrément la moitié de l’équipe dimanche, se contentent de peu alors qu’on aurait dû être plus ambitieux dans le jeu étant donné notre situation au classement. Il faut avoir la volonté de se faire mal mais aussi de se faire plaisir».

On ne peut pourtant pas dire que la motivation n’est plus là. Ils étaient 19 à l’entraînement jeudi! C’est quasiment une première cette saison. De bon augure avant un déplacement à Bertrix dont le terrain devrait être opérationnel cette fois. «J’ai eu un contact qui m’a certifié qu’il devrait être jouable… à moins qu’il ne se remette à pleuvoir à seaux évidemment» .

Hormis le capitaine Adrien Marot, qui a recommencé à courir, tout le monde était au poste. Évidemment, il faudra tenir compte des trois suspendus et se préparer aux prochains puisque huit joueurs sont actuellement à deux cartes jaunes, entre autres les conséquences de l’arbitrage folklorique de dimanche dernier. Baeten réintègre le noyau tout comme Richir, de quoi compliquer (enfin) la tâche du coach, particulièrement en défense. Celle-ci a donné satisfaction ces dernières semaines alors faut-il enlever De Geest et le replacer au milieu alors que cela fonctionne bien? «On en a discuté et je ne sais pas encore car je n’ai pas envie de chambouler quelque chose qui marche bien», conclut Éric Suray qui tablait sur un 4 sur 6 avant le match face à Verlaine.

Une victoire samedi soir est donc nécessaire pour atteindre l’objectif.

Solières pour un coup

«Casé» l’a dit: il ne veut rien lâcher…
«Casé» l’a dit: il ne veut rien lâcher…-Heymans

Solières - Tamines : Diman. - 15h

Quand on évoque l’aller avec Philippe Caserini, il est, assez rare dans son chef, dithyrambique au sujet de Tamines. «Une superbe équipe qui sait jouer au foot, super bien même, assure-t-il. On avait fait 0-1 après 3 minutes avant de faire le 0-2 en toute fin de rencontre. Mais on avait été baladé à certains moments. Oui, on va souffrir. »

N’empêche: vu l’affrontement prévu entre les 4 premiers au menu ce week-end dans la série, Solières a un joli coup à jouer en vue du Top 3, son objectif avoué. «Dimanche soir, on peut déjà être les grands gagnants de l’affaire, avoue «Casé». Mais pour ça, il faudra tout donner. Tout. Mes gars le savent: que je parte ou pas ne change rien. Celui qui ne s’accroche pas sera écarté. C’est clair de chez clair

De son côté, si la Jeunesse Tamines veut réussir un résultat satisfaisant à Solières, elle devra s’accrocher sérieusement et surtout, ne plus afficher les manquements importants qu’elle a connus lors de sa récente défaite des œuvres de l’UR Namur (0-3). «Nous devrons nous améliorer dans les deux rectangles, affirme Vincent André. Il faudra être plus attentifs, plus durs dans les duels et plus réalistes dans le rectangle adverse. Heureusement, nous nous créons des occasions, ce qui prouve que nous jouons bien. Face à Solières, nous devrons nous attendre à un combat de tous les instants. Avec le calendrier difficile qui nous attend, je n’ai pas envie que mon équipe traîne en chemin.»

Arbitre: T. Patris.

SOLIÈRES: Un dernier entraînement est prévu ce matin. À l’issue de celui-ci, la sélection définitive tombera. Thsiala et De Roos rentrent de suspension.

TAMINES: Delferrière, Delvaux, Eputa, Habdas, Gomez, Delvigne, K. Noël, De Coster, Porson, Francotte, Deketelaere, Mascaux, Tshiala, Digiugno, Scaffidi.

Plusieurs ont prolongé

Richelle - Cointe : Dimanche - 15h

Arbitre: M. Lamberigts

RICHELLE: Gérard, Donnay, Deghaye, Lambrechts, Mignon, Possen, Wangermez, Hansen, Thys, Hoho, Calisgan, Lemaire, Bisconti, Spano, Velegan.

Absents: Castela et Lecluse (suspendus), Massau (P3), Troch (genou touché jeudi), Lejeune (sans nouvelle)

Le 28 novembre 2015, à Namur, reste, à l’heure actuelle la date de la dernière victoire des Mosans. «On n’est pas dans une bonne passe et on laisse beaucoup trop d’espaces à l’adversaire», reconnaît Christophe Burnet. «Même s’il n’y a plus d’enjeu majeur, se laisser aller n’est pas la solution. On doit tout faire pour que le championnat ne se traîne pas en longueur!»

Face à Cointe, les Visétois ont remporté les trois dernières rencontres... Enfin, rayon prolongations, Castela, Lecluse, Gérard, Hansen, Wangermez et Deghaye seront encore Richellois.

Lensois doit réagir

On attend une réaction de la part de Lensois.
On attend une réaction de la part de Lensois. -Heymans

Lensois - Aywaille : Diman. - 15h

Sauvé, il est vrai, Lensois se doit d'encore prendre des points. pour tenter d'éventuellement se situer dans le top 6. Mathématiquement le coup reste jouable. Et ce serait peut-être un adjuvant supplémentaire pour entrevoir une fusion entre Hannut et Lensois. Les deux clubs se sont rencontrés cette semaine avec à l'ordre du jour l'occupation du stade Ducarme par les Rouges. «J'aurais aimé que l'on parle fusion, atteste Fernand Renson. Je ne serais jamais le locataire. Je rencontre la semaine prochaine Jacques Chabot et Alain Ainseur pour discuter des conditions de l'occupation du stade waremmien. Si elles sont intéressantes, j'en ferai part au comité de Lensois. Et il tranchera. S'il veut cependant rejoindre Hannut, je mettrai la clé sous le paillasson.»

Voilà qui est très clair. En attendant, les suites des entrevues, le football reprend ses droits avec la venue d'Aywaille. J'ai beaucoup parlé avec le groupe et en individuel, certifie Patrick Courtois. Je voudrais que ce dimanche, les gars montrent de l'intensité dans leurs efforts et dans leurs duels. J'espère que la réaction sera présente. J'ai entraîné cette équipe aqualienne et je peux vous dire que la tâche ne sera pas aisée. Elle dispose de joueurs chevronnés qui savent mettre les pieds et aller au charbon. Je croise les doigts pour que mes garçons soient bien concernés par l'utilité de s'investir totalement.» Souhaitons-le!

Arbitre: Frans Gillis.

LENSOIS: Marly, Peeters, Philippet, Dejoie, Petit, Verlaine, Leroy, Gray, Parreira, Ranson, Rossi, Fransquet, Tshimanga, Lemaire, Onya, Vandebosch. Kita souffre d'une entorse.

Éviter le piège d’une trop grande confiance

Yohan Prévot et Namur ont retrouvé une stabilité défensive. À confirmer ce soir…
Yohan Prévot et Namur ont retrouvé une stabilité défensive. À confirmer ce soir…-ÉdA – Christophe Béka

UR Namur – Arlon (s. 20 h)

Arbitre: Urbain

UR NAMUR: Prévot, Ponlot, Boujabout, Thomas, Keyen, Hadim, Toussaint, El Badri, Bukasa, Becker, Chemali, Ghadddari, Izerghouf, Rosmolen, Sias. Blessé: Bombart (élongation); suspendu: Simon; retour de suspension: Hadim.

ARLON: Ait El Hanafi, Grégoire, Duracak, Arend, N’Zita, Robinet, Demelenne, Guyot, Reichling, Donneaux, Di Felice, Collette, Bourtal, Schinckus, Bourgeois, Assekour. Suspendus: Copette et Bekhaled; absents: Leyder, Schoumaker.

Sportivement, tout baigne pour les Merles avant la visite de la Jeunesse Arlonnaise. Auteurs d’une splendide remontée au classement, les hommes de Pascal Bairamjan surfent sur une vague positive. De quoi mettre le groupe en confiance. «Celle-ci était déjà présente auparavant mais cette fois, la pièce retombe du bon côté», précise le mentor des Unionistes qui a prévenu ses troupes: gare à l’excès de confiance!

Ennuyés à l’aller

«C’est l’équipe qui nous a le plus bousculés au premier tour (3-3), souligne le mentor carolo. À la même époque, nous devions aborder une série dite plus «simple» (Tamines, Arlon, Loyers et Longlier) et le bilan n’affichait finalement que 5/12», insiste-t-il encore.

Parmi les qualités de son noyau, il rappelle que l’engagement sera primordial. «Être agressif dans le bon sens du terme sera déterminant», prédit Bairamjan. Malgré un désamour avec certains d’entre eux, il compte sur l’appui des supporters. «Contre Givry, leur apport a été déterminant pour nous aider à arracher la victoire».

Attention aux contres arlonnais

Il se méfie aussi de l’animation offensive adverse. «Arlon est une formation qui pratique très bien le contre», confirme quant à lui, le «héros» de Tamines, Yohan Prévot, qui recueille désormais les fruits de sa patience du début de saison. «Louis (Ponlot) est un excellent gardien et n’a rien à se reprocher, précise-t-il. J’ai su saisir ma chance». Il ne s’en attribue pas tous les mérites. «Nous avons pu retrouver une stabilité défensive et c’est plus facile de gagner en encaissant moins. Les qualités mentales du groupe peuvent faire la différence», termine-t-il.

Un brevet d’invincibilité à conserver

Samy Ait El Hanafi va disputer son premier match en Promotion.
Samy Ait El Hanafi va disputer son premier match en Promotion.-ÉdA

UR Namur - JL Arlon : Samedi20 h - 

C’est un gros match qui attend les Arlonais ce samedi en terre namuroise.

Le FCJLA s’attaque à l’équipe la plus solide de ces dernières semaines. L’UR Namur reste, en effet, sur cinq victoires d’affilée (dont deux succès 1-0 contre Bertrix et Givry) et est remonté à la 2e place du général, à cinq points du leader Couvin-Mariembourg. La dernière défaite des Namurois remonte au 28 novembre, contre Richelle (2-3).

«C’est la meilleure équipe pour le moment. Elle peut jouer la montée à fond, lâche le coach arlonais Guy François. En novembre, elle était à peu de chose près à notre hauteur au classement. Mais quand tu enchaînes des victoires, ça va très vite. Parce que tout le monde perd des plumes, sauf Couvin

L’UR Namur, c’est donc l’exemple à suivre pour l’équipe du chef-lieu, qui est, elle-même, invaincue depuis le 6 décembre et sa défaite (en toute fin de partie) à Cointe. Une petite série de quatre matches sans revers (deux victoires et autant de matches nuls). «Ce serait mieux avec au moins trois victoires, relève Guy François. Nous avons trop de matches nuls

Namur, c’est aussi la première étape d’un triptyque qui s’annonce compliqué pour le FCJLA, face à des équipes du haut de tableau. La suite, ce sera Solières (5e , avec un match en moins) à la maison, puis le derby à Givry (3e ). «Vu notre position, on ne va pas commencer à calculer. On n’a pas droit à l’erreur, de toute façon, estime le mentor arlonais. On y verra plus clair après ces trois matches. Et après, on disputera quatre matches consécutifs chez nous, mais si on fait 0/9 maintenant, ça ne servira même à rien de faire 12/12 à la maison

Au match aller, le FCJLA et Namur s’étaient quittés dos à dos (3-3). « Espérons le même spectacle. Namur est en pleine confiance, évidemment, et c’est une équipe très complète. Mais on y va pour la gagne. »

Pas question de défense renforcée. Ce n’est pas vraiment le genre de Guy François. «Il n’y aura pas de surprise. On jouera en 4-3-3. Tout le monde le sait. Un défenseur en plus? Non, ça ne sert à rien de vouloir adapter son système de jeu à l’adversaire

Les Arlonais se sont imposés 3-4 à Virton, contre les espoirs, mercredi soir.

Ait El Hanafi entre les perches

Michaël Leyder absent (raison familiale), c’est Samy Ait El Hanafi, gardien de l’équipe B, en P2, qui prendra place entre les perches, pour la première fois de la saison en championnat. «Il est toujours là, il a une excellente mentalité, il a envie de travailler, souligne Guy François. Et il a beaucoup progressé. On est très content de lui.» Pour une première, il risque d’avoir du boulot.

« Deux clubs gérés intellig emment »

«Mike» Tufano trouve pas mal de similitudes entre ses deux anciens clubs, sympas  et plutôt ambitieux.
«Mike» Tufano trouve pas mal de similitudes entre ses deux anciens clubs, sympas et plutôt ambitieux.-ÉdA

Comme Iannetti ou Revillod, «Mike» Tufano a porté les couleurs de Meux et de Couvin. Le jeune retraité se mouille avant le derby.

Un tournant ce derby entre Couvin/Mariembourg et Meux? Avec un certain Givry-Waremme au programme, en cas de succès, les hommes de Fabrice Silvagni ont en tout cas l’occasion de frapper un grand coup. Les… Merles aussi d’ailleurs. En embuscade derrière le leader mariembourgeois, les Namurois pourraient bien tirer les marrons du feu au terme de ce week-end en revenant à deux points des Fagnards. Des Fagnards qu’ils accueilleront lors de l’ultime journée au Bas-Prés.

Ancien joueur de Meux et de Couvin, Michaël Tufano n’est pas surpris de retrouver les deux adversaires de ce soir aussi haut dans le classement. «Les deux clubs ont toujours été gérés de manière intelligente, explique celui qui a terminé sa carrière à Meux il y a un peu plus de deux ans. Et puis quand on choisit des entraîneurs comme Marco Casto ou Fabrice Silvagni, on sait qu’on ne prend pas n’importe qui. Déjà à mon époque, Meux et Couvin nourrissaient certaines ambitions et ce serait mérité et dans la logique des choses de les retrouver un étage plus haut au terme de la saison».

«Des points communs»

Mike Tufano, de temps en temps encore actif chez les vétérans de Gembloux, trouvent pas mal de points communs entre les deux clubs. «Meux a bien évolué car quand j’y jouais, on était déjà tout content quand on se sauvait, explique l’ex-défenseur de 38 ans. Aujourd’hui, on sent qu’il est prêt à franchir un palier. Comme Couvin, le terrain synthétique est un outil formidable pour la formation. Cela ne peut être que bénéfique pour tout un club

Son prono: 2-2

À l’évocation du derby entre les deux clubs, le sympathique Mike Tufano se souvient d’une victoire de Couvin 1-2. «J’avais marqué le but de la victoire et je me rappelle que j’avais dû revenir très vite sur Namur car j’étais invité à la télévision locale. Arrivé en retard, je n’avais pas eu le temps d’être maquillé. J’étais un peu blanc (rires).» Comme un poisson dans l’eau au stade Roi Soleil, Mike Tufano y serait d’ailleurs bien resté plus longtemps que deux ans. «Je m’y plaisais vraiment bien mais en fin de carrière, c’était un peu loin au niveau des trajets. Si Couvin avait été plus proche, j’y serais sans doute resté plus longtemps

Pas le dernier pour faire la fête, Mike Tufano se plairait encore bien dans les deux équipes. «C’est certain, ce sont deux clubs à l’esprit familial où l’ambiance prime au départ. C’est gai d’y jouer. Dans leur recrutement, ces clubs ne prennent pas des joueurs au hasard mais mise sur la mentalité et l’ambiance. L’aspect après foot compte beaucoup

Si Tufano aurait aimé assister au derby ce soir «notamment pour revoir mon ami Raph Cabaraux », il ne pourra pas se libérer. «Dommage car c’est un match qui vaudra le détour. Mais malgré l’avantage du terrain, je vois bien un petit partage 2-2.» Mais il espère surtout voir deux clubs «sympas» finir dans le top 3 et se retrouver en D2 amateurs l’an prochain. Il n’est pas le seul…

Commentaires

ACFF LABEL JEUNES

label 2.png

MATCHS DU W-E

D3 ACFF B - J 13

18/11 20:00   Aische -   Verlaine    
 
18/11 20:00   Huy -   Namur    
 
18/11 20:00   Bertrix -   Cointe    
 
18/11 20:00   Givry -   Herstal    
 
19/11 14:30   Stockay -   Longlier    
 
19/11 14:30   Aywaille -   Visé    
 
19/11 15:00   Habay-la-neuve -   Mormont    
 
19/11 15:00   Richelle -   Tilleur    

 

P3 D - J 13

19/11 14:30   Bourcy -   Neufchateau    
 
19/11 14:30   Givry B -   Assenois    
 
19/11 14:30   Cobreville -   Ste Ode    
 
19/11 14:30   Namoussart -   St Pierre    
 
19/11 14:30   Léglise -   Bras    
 
19/11 14:30   Ste-Marie W
-   Champlon B    
 
19/11 15:00   Witry -   Vaux-Sur-Sure