Actu promotion UR Namur

25 janvier 2016 - 14:41

UR Namur : la nouvelle ASBL y croit

Bertrand Lebrun nourrit un nouveau projet pour l’UR Namur. Il espère pouvoir le mener à bien même si, actuellement, c’est la «cata» du côté du stade communal.
Bertrand Lebrun nourrit un nouveau projet pour l’UR Namur. Il espère pouvoir le mener à bien même si, actuellement, c’est la «cata» du côté du stade communal.-ÉdA – 203309644107

Alors que plusieurs clubs s’inquiètent de l’avenir de l’école des jeunes des Merles (voir ci-contre), 3 administrateurs ont lancé une nouvelle ASBL.

«UR Namur 1905/156» sauveur des Merles ? C’est en tout cas la volonté des trois administrateurs qui ont créé cette nouvelle ASBL (1905 pour la date de création du club et 156 pour le numéro de matricule), le 14 janvier dernier. Les noms de Bertrand Lebrun, le président actuel du club, de Laurent Verkempinck, actif chez les Merles et de Francis Swinnen, un ami du président, apparaissent dans cet acte de fondation de l’ASBL. «Si le liquidateur accepte que cette nouvelle ASBL relance le club, alors, une fois que tout sera acté, une série d’autres personnes intéressées rejoindront la nouvelle structure, explique Bertrand Lebrun. Ici, il y a trois noms mais d’autres sont derrière. La volonté, c’est que tous les secteurs du club soient représentés avec des parents, des joueurs, des supporters, les formateurs… On aimerait former un large conseil d’administration et fonctionner de manière démocratique avec des mandats limités dans le temps ou revu en fonction des résultats à atteindre

Mais pour repartir sur de nouvelles bases, namuroises on l’a compris, même en P1, il faut que le club ne disparaisse pas et que le liquidateur autorise une cession de patrimoine. C’est dans ce sens que la nouvelle ASBL a rendu un dossier à Me Kicq. Ce dernier répondra pour mercredi s’il accepte ou pas que cette nouvelle ASBL reprenne en main les destinées de l’UR Namur.

«Les dettes fédérales: pas 2% de la dette globale»

Dans leur offre, les administrateurs garantissent pouvoir financer le reste de la saison et posent les bases pour la future. Mais quid des dettes fédérales, exigibles sous peine de radiation? «Elles sont comprises dans le financement et seront donc assumées, répond le président. Et elles ne correspondent pas à 2% du montant de la dette globale (plus de 700 000€). Une dette qui n’est pas la somme de ce que Namur aurait “ acheté ” et pas su payer mais qui concerne surtout une série d’amendes majorées.» Ceci dit, les dettes fédérales pourraient augmenter si des réclamations concernant les rémunérations d’affiliés arrivaient encore sur la table de la commission des litiges.

Bertrand Lebrun et sa nouvelle équipe sont prêts à foncer. Mais les dettes du passé risquent peut-être de les bloquer net.

Remise générale : tout profit pour l’UR Namur

Pour le liquidateur, les Namurois ne pouvaient pas jouer ce week-end. La remise tombe plutôt bien pour eux.
Pour le liquidateur, les Namurois ne pouvaient pas jouer ce week-end. La remise tombe plutôt bien pour eux.-ÉdA – Christophe Béka

Namur échappe à un premier forfait grâce à… la neige. Mais la semaine qui arrive s’annonce cruciale pour l’avenir du club.

Bientôt, à côté des matches de l’UR Namur, sera-t-il inscrit les trois lettres AMC qui signifient «forfait général»? Bertrand Lebrun se bat pour que son club ne suive pas le même chemin que les Géants Athois, en Promotion B. Le président veut créer une nouvelle ASBL et reprendre le matricule 156 pour l’euro symbolique. Mais le liquidateur n’est pas dupe, les créanciers se manifestent tous les jours depuis la mise en liquidation judiciaire du club et il ne veut absolument plus aucune sortie de la comptabilité de l’ASBL. Or, jouer un match, cela génère des frais.

Pour tenter de sortir de l’impasse, la direction a fait signer à tous les joueurs une convention avec une nouvelle ASBL. Convention qui ne semble pas avoir beaucoup de valeur vu que le club est en liquidation.

Soit, Bertrand Lebrun ne perd pas espoir. «Je me battrai jusqu’au bout pour sauver le club, même s’il faut m’enchaîner à la porte d’un tribunal. Je suis sans doute fou mais je sais qu’il est possible de repartir d’une page blanche avec un projet séduisant

Une contre-proposition au liquidateur mercredi

On aimerait croire le président mais les dettes sont là et le liquidateur n’a pas changé d’avis depuis le début de la semaine: il refuse toujours que Namur joue. «En effet, il reste sur sa position, confirme le président. Il nous a remis une réponse par rapport à l’offre du début de semaine et il attend une contre-proposition pour mercredi midi

Si le match à Solières n’avait pas été remis, qu’elle aurait été la position de la direction des Merles? «On devait encore en discuter en interne, répond Bertrand Lebrun, déterminé. Mais en déclarant forfait, on ferait ce que le liquidateur souhaite absolument éviter en augmentant le passif de l’ASBL puisque cela nous vaudrait une amende à l’Union belge et une indemnité vis-à-vis du club visité. Nous sommes en stand-by mais bien décidés à tout faire pour éviter le pire».

Encore 18 joueurs à l’entraînement ce jeudi

Du côté purement sportif, le groupe confié à Pascal Bairamjan continue à travailler dur et se serre admirablement les coudes dans les difficultés actuelles. Le coach comptait encore 18 joueurs lors de l’entraînement jeudi soir « L’état d’esprit positif est toujours là », appuie-t-il en confirmant avoir appris par… notre quotidien la possibilité de devoir déclarer forfait. C’est en tout cas la position du liquidateur.

Mais si les joueurs montrent beaucoup de bonne volonté malgré des salaires impayés, ils commencent tout doucement à s’impatienter. Ils attendent des nouvelles rassurantes tout en sondant déjà quelques pistes extérieures. En cas de disparition du club, ils seraient libres et pourraient se recaser ailleurs. Plusieurs confient que l’incertitude qui entoure la suite de la saison devient très lourde à gérer.

En attendant, la nouvelle remise générale décrétée par la Fédération arrange bien les affaires d’un club qui cherche donc toujours à se relancer. Mais avec des dettes fédérales exigibles sous peine de mise en interdiction d’activités sportives et un liquidateur chargé de mettre fin à l’ASBL, les repreneurs ne doivent plus trop traîner. Il ne neigera pas toutes les semaines.

Commentaires

Avant Stockay - Givry environ 2 heures
1-7
U8 GIVRY / VAUX-NOVILLE a environ 2 heures
U8 GIVRY / VAUX-NOVILLE a et 6 autres : résumés des matchs environ 2 heures
0-12
HOUFFALIZE / U13 GIVRY - ASS STE-ODE environ 2 heures
4-2
U15 GIVRY - ASS CHAMPLON / PALISEUL environ 2 heures
6-0
U14 GIVRY - ASS CHAMPLON / VAUX-SUR-SURE environ 2 heures
1-9
U21 GIVRY B - ASS STE-ODE / WINALOISE b environ 2 heures
0-5
U10 INTER PROV GIVRY / ELSAUTOISE environ 2 heures
1-10
U11 INTER PROV GIVRY / ELSAUTOISE environ 2 heures
U17 GIVRY B : nouveau joueur 1 jour
U15 GIVRY - ASS CHAMPLON : nouveau joueur 1 jour
U14 GIVRY - ASS CHAMPLON : nouveau joueur 1 jour
U13 INTER PROV GIVRY : nouveau joueur 1 jour
U13 GIVRY - ASS STE-ODE : nouveau joueur 1 jour
U12 INTER PROV GIVRY : nouveau joueur 1 jour

ACFF LABEL JEUNES

label 2.png

MATCHS DU W-E

D3 acff B

23/09 17:00   Mormont 4-0   Namur    
 
23/09 20:00   Longlier -   Visé    
 
23/09 20:00   Aische -   Herstal    
 
24/09 15:00   Verlaine -   Huy    
 
24/09 15:00   Richelle -   Aywaille    
 
24/09 15:00   Tilleur -   Cointe    
 
24/09 15:00   Stockay -   Givry    
 
24/09 15:00   Habay-la-neuve -   Bertrix    

 

3 prov D

23/09 20:00   Assenois -   St Pierre    
 
24/09 15:00   Bourcy -   Sainte-Marie
   
 
24/09 15:00   Neufchateau -   Cobreville    
 
24/09 15:00   Bras -   Sainte Ode    
 
24/09 15:00   Vaux-Sur-Sure -   Champlon B    
 
24/09 15:00   Witry -   Namoussart    
 
24/09 16:00   Léglise -   Givry B